Santé : Des médecins favorables au tiers payant

By | janvier 29, 2015

Nombreux sont les médecins à se positionner contre le projet de loi concernant le tiers payant généralisé. Une sortie de crise est souhaitée par tous les acteurs, et les représentants des professionnels de santé, de l’assurance maladie et des mutuelles ont été rassemblés à Paris ce jeudi 29 janvier au ministère de la santé, pour trouver un accord intéressant pour toutes les parties.

Marisol Touraine avait indiqué que le tiers payant généralisé devait rentrer en vigueur en 2017, sans préciser le mode de paiement des médecins. La recherche d’un terrain d’entente n’est pas chose aisée quand on constate les avis très tranchés des deux camps. La ministre de la santé n’a par exemple pas sourcillé face aux actions des médecins libéraux, tandis que le président d’Union Généraliste affirme de son côté que la seule issue à ce conflit est une « annonce ministérielle de renoncement au tiers payant ».

A lire aussi : Le tiers payant généralisé en Europe

Mais est-ce que les praticiens sont unanimes sur la question de la dispense d’avance de frais ? Certains défenseurs du projet de loi commencent à faire entendre leur voix dans les médias, à l’image du docteur Maddy Denantes.

Ce docteur estime qu’il sera aussi bien avantageux pour les patients que pour les professionnels. Il affirme en effet que ces derniers verront rapidement d’un bon œil le fait de ne plus avoir « de chèques à encaisser ou de liquide à transporter ».

Un professionnel à la retraite, Philippe Sopena, estime quant à lui que cette mesure est aussi efficace que symbolique. Si le gouvernement cède face à la grogne d’une partie des médecins, il montre sa faiblesse et aura du mal à réformer d’autres aspects dans le domaine de la santé. Par ailleurs, il pense même que ce projet peut ramener des français en cabinet, ils sont nombreux à renoncer à consulter faute de moyens en fin de mois selon lui.