La mémoire de bébé s’améliore avec les siestes

By | janvier 15, 2015

L’apprentissage de la vie commence dès les premiers mois suivant la naissance de bébé. Sorti du ventre de sa mère, il est temps pour lui de vivre, et d’apprendre. Les journées ont beaux être rythmées par le besoin de se nourrir et de dormir, elles sont très chargées en émotions et en informations à traitées. C’est à ce moment que la sieste prend le rôle.

Bien sûr pour les adultes, elle est synonyme de vacances et oisiveté, mais pour les nourrissons, il en est tout autre. La sieste permet de leur redonner de l’énergie, et leur apporte des bénéfices cognitifs très importants pour le reste de leur vie.

La clé pour développer l’apprentissage et la mémoire des bébés de moins d’un an, la sieste, et de 30 minutes minimum.
Une étude menée conjointement entre l’université de Sheffield (Royaume-Uni) et de Ruhr (Allemagne) montre que les enfants de moins d’un an assimilent mieux toutes les informations pendant le sommeil et juste avant de dormir.

216 bébés de 6 à 12 mois ont été suivis par les chercheurs. Des petites séances d’apprentissages ont eu lieu en groupe, pour l’un des deux groupes, ces séances d’apprentissage avaient lieu juste avant la sieste, pour le second groupe, quelques heures plus tôt. Les bébés qui ont eu une sieste juste après les séances d’apprentissage ont su répéter les gestes et mieux assimiler les informations.

Jane Herbert, coordinatrice de l’étude indique que cette découverte est très intéressante pour les parents et les éducateurs. L’étude montre que le meilleur moment pour les nouveaux apprentissages est juste avant de dormir, que ce soit pour la nuit ou pour la sieste. L’enfant a plus de facilité à retenir les gestes mais aussi les informations que l’adulte lui transmet à ce moment précis. Parmi toutes les informations qui peuvent être apprises plus facilement il faut citer l’apprentissage des mots. Les éducateurs et parents peuvent donc privilégier la lecture d’une histoire le soir ou avant la sieste.