Santé : Le tiers payant généralisé en Europe

By | janvier 15, 2015

Si les médecins français continuent leur mouvement de contestation vis-à-vis du tiers payant généralisé prévu dans le projet de loi Santé, d’autres pays le pratiquent déjà.

En Allemagne par exemple, les personnes qui se rendent chez les médecins n’avancent pas d’argent. Le tiers payant est déjà en place. Ces personnes peuvent même choisir d’être ou de ne pas être affiliées à l’assurance maladie publique, elle n’est pas obligatoire. Prendre l’option assurance maladie privée est tout à fait possible.

En Angleterre, si les personnes choisissent de consulter un médecin agrée par le service national de la santé, elles n’ont pas besoin d’avancer l’argent de la consultation. Le service public est financé par les résidents par le biais d’un impôt.

Les espagnols n’ont pas à avancer d’argent pour les consultations médicales, mais ils ne peuvent pas choisir leur médecin non plus. L’administration assigne à chaque citoyen un centre de santé proche de son lieu de résidence. Ce système est également financé par un impôt.

Le médecin italien est payé par la région en fonction du nombre de consultations, le patient italien n’a pas besoin d’avancer d’argent. Toute la population active espagnole est couverte obligatoirement par une assurance sociale qui est financé par des cotisations sociales versées par les employeurs.
La Belgique a un système de remboursement proche du système français actuel. Les remboursements sont effectués après l’avance de l’argent et donc de la consultation.

Au Pays-Bas, le tiers payant est généralisé également. Il n’y a que les dépassements d’honoraires qui sont au frais des patients. Les médecins sont payés par l’assurance maladie nationale qui est obligatoire pour chaque citoyen des Pays-Bas.

Pour la Suisse, le système est différent. La Suisse propose les deux modes de paiements, le tiers payant mais aussi le tiers garant. Ainsi chaque citoyen peut choisir de ne pas avancer l’argent de la consultation comme il peut choisir d’avancer l’argent et d’être remboursé un peu plus tard par la caisse d’assurance maladie. Cette dernière solution ne le rembourse qu’en fonction de son propre régime, bien souvent une franchise n’est pas remboursée.

A lire aussi : Le Tiers Payant refusé par les médecins