Le virus de la grippe aviaire se propage en Europe

By | novembre 24, 2014

En réaction à la découverte de cas de volailles atteintes de la souche H5N8 du virus de la grippe aviaire dans plusieurs pays d’Europe, différents pays ont annoncé des mesures de nature préventive. Ces mesures visent à endiguer la propagation de cette maladie d’origine asiatique, réputée très contagieuse chez les volailles. La première découverte en Europe de la souche H5N8 en 2014 a eu lieu le 4 novembre en Allemagne dans un élevage industriel de dindes, suivie quelques jours plus tard par la détection de foyers aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Une réponse sanitaire rapide face aux nouveaux cas d’infection

Prise très au sérieux par les autorités sanitaires, cette épidémie a conduit les pays concernés à prendre des mesures de précaution rapides, à l’image de la Belgique qui a ainsi décidé le confinement de ses volailles d’élevage. Quant aux Pays-Bas, premier pays importateur de volailles en Europe, des mesures d’abattage y ont été ordonnées après la découverte de deux foyers infectieux supplémentaires les 21 et 22 novembres, ramenant à cinq le nombre total de foyers confirmés en Europe.
Une suspension des exportations de volailles et d’œufs est en outre mise en place de manière systématique pour une durée de 72H concernant les élevages situés dans un rayon de 10 kilomètres autour de ceux infectés, conformément à la réglementation communautaire.
Les pays proches non encore touchés ont pour certains renforcé leur veille sanitaire, bien conscients de la rapidité avec laquelle de nouveaux cas pourraient survenir sur leur propre territoire.

Cette souche H5N8 sévit déjà depuis trois ans au Japon, en Corée et en Chine mais demeurait jusqu’alors inédite en Europe, au moins dans une période récente (d’autres foyers infectieux de la souche H5N8 avaient déjà été détectés en 1983, notamment en Irlande). Selon l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Elle aurait été importée par des oiseaux migrateurs porteurs du virus, dont les déjections auraient contaminé des élevages locaux. La forte contagion de cette maladie pour les volailles se double d’une importante mortalité chez cette espèce.

Une souche actuellement inoffensive pour l’homme

Contrairement au virus H5N1 qui avait provoqué le décès de 400 personnes depuis 2003, il semble que la souche H5N8 se soit jusqu’à présent révélée inoffensive pour l’homme puisqu’aucun cas de contamination humaine n’a été recensé à travers le monde. Par le jeu des mutations, le virus pourrait cependant présenter à terme un risque de contamination pour les humains, et présenter une menace importante.