Carmat implantation d’un troisième coeur en France

By | avril 29, 2015

Carmat, la firme spécialisée dans biomédical, qui a conçu un coeur artificiel doté d’une propriété bioprothétique et capable de s’autorégulé, vient de confirmer l’implantation d’un troisième coeur en France.

L’opération s’est déroulée le 8 avril dernier à l’hôpital George Pompidou à Paris.
Le Docteur Daniel Fuveau, un des pionniers de la recherche en chirurgie cardiaque, a participé à l’intervention qui s’est « bien passée ».

Cette nouvelle personne est la troisième à bénéficier de l’innovation scientifique de Carmat. L’opération rentre dans le cadre un essai de faisabilité destiné à contrôler la sécurié de la bioprothèse, et s’assurer la manière dont récupèrent les organes vitaux du patient durant le mois suivant l’intervention.

Carmat avait subi des critiques quant à sa communication très opaque suite aux deux premières implantations. La dernière en date concerne un Nantais âgé de 69 ans, qui a été réhospitalisé quelques temps après l’intervention. Les visites de contrôles hebdomadaires étaient logiques selon le Docteur Fuveau. Le professionnel de santé a par ailleurs ajouté que cet homme avait repris une activité sportive en réalisant des sorties à vélo.

Le tout premier greffé était Claude Dany, il souffrait d’une insuffisance cardiaque terminale et l’opportunité offerte par l’entreprise française s’apparentait à une opération cardiaque de la dernière chance. Cet homme a pu profiter de sa nouvelle vie seulement 2 mois et demi puisqu’il est décédé 74 jours après l’implantation du coeur artificiel. La principale cause de la mort du septuagénaire était « l’arrêt inopiné de l’appareil ». Cependant, son fils préfère se souvenir de l’espoir que portait son père avant l’opération, lui qui se voyait « avec son petit sac à dos partir à la chasse » une fois remis sur pied.

A lire aussi :
Coeur artificiel Carmat : le 2e patient est en bonne santé
Carmat poursuit les implantations de son coeur artificiel