Baisse du taux de mortalité sur les routes françaises

By | octobre 8, 2015

Le nombre de victimes d’accidents de la route en France aurait connu une baisse de 17,4 % en septembre. Ce taux, annoncé par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, équivaut à 55 personnes mortes en moins par rapport à l’année précédente.

Des chiffres encourageant et confirmant les mesures de sécurité routière

Le mercredi 7 octobre 2015, l’ONISR a publié le résultat de ses analyses faites sur l’évolution des accidents routiers au cours du mois de septembre. Selon ces statistiques, 262 personnes seraient décédées des suites d’un accident de circulation contre 6 310 pour les autres types d’accidents.

Comparativement aux enquêtes effectuées en 2014, le pourcentage de tués sur la route, durant la même période, aurait connu une baisse de 17,4 %. Il en est de même pour celui des accidentés corporels qui a changé positivement de 5 % et celui des blessés de routes qui chute à 4,5 %. Le même phénomène est remarqué chez les hospitalisés où le nombre de l’année passée a diminué de 56 soit un taux de 2,3 %.

Dès le début de l’année 2015, les chiffres concernant le taux de mortalité routière n’ont cessé d’évoluer en dent de scie. Ainsi, outre les autres mois où les constats n’étaient pas satisfaisants, septembre est le troisième de l’année à se démarquer. Les chiffres de mars et juin ayant connu respectivement une réduction de 11 et 5,4 %. Ceci vient sans doute atténuer de 1,8 % la propension à la hausse des neuf premiers mois.

Près de 500 nouveaux radars attendus d’ici trois années

Dans le but d’endiguer les conséquences de ses accidents à moins de 2 000 morts en 2020, 22 mesures distinctes ont été prises par le gouvernement. En effet, ce dernier a fait cette annonce le 2 octobre 2015, précisément pendant le comité interministériel de sécurité routière.

Ainsi, au nombre de celles énoncées il y a moins d’une semaine se retrouve aussi l’expérimentation de drones. Celles-ci seront alors chargées de détecter les « conduites à risques » sur les différentes routes. Il y a aussi entre autres l’installation de plusieurs radars (500) et celle de types leurres (10 000 à 12 000).

En attendant donc leur mise en place, des contrôles techniques seront de rigueur pour les motos à deux roues achetées en occasion. Leurs propriétaires quant à eux seront amenés à utiliser des gants officiellement reconnus. Selon Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, ce ne serait pas du tout le moment de perdre de vue les objectifs à atteindre.