Google lance un beacon open source Eddystone pour contrer ibeacon d’Apple

By | juillet 15, 2015

Les beacons sont des balises physiques mettant en oeuvre la technologie bluetooth pour envoyer des informations à des usagers possédant des smartphones ou des tablettes tactiles. Par exemple, les commerçants qui proposent une application mobile à leurs clients ont par l’occasion de leur transmettre des promotions ou peuvent les inviter à se rendre dans un rayon spécifique en leur envoyant un push.

Google lance sa propre solution open-source avec Eddystone pour exploiter les beacons. Il s’agit d’un ensemble d’outils, qui ont l’avantage d’être ouverts et multi-plateformes. Les beacons sont généralement utilisés dans une logique de merchandising mais d’autres applications pourraient rapidement voir le jour. On pense notamment aux musées, qui seraient susceptibles de présenter des informations complémentaires à leurs usagers.

La firme de Mountain View a rassuré dans une certaine mesure le grand public en annonçant qu’il avait travaillé activement sur la sécurité de la liaison. Il y a un identifiant unique et éphémère quand celle-ci intervient, une personne mal intentionnée ayant des compétences poussées en informatique (de type hackeur) n’aurait pas la possibilité d’identifier sa victime et d’intercepter les données. La connexion s’opère précisément en Bluetooth 4.0, ce qui engendre une consommation moindre via BLE ou Bluetooth Low Energy.

Google souhaite faire profiter au maximum des beacons puisqu’il a également annoncé qu’il ne serait pas indispensable d’avoir une application pour communiquer avec des usagers ou des clients. Les balises auront tout simplement la capacité de retourner des URLs. L’entreprise de Larry Page aimerait également que les développeurs s’attachent à enrichir des applications mobiles existantes de nouvelles fonctionnalités à l’aide de sa plateforme Eddystone.
A Paris, Monoprix les met déjà en oeuvre dans 22 magasins et expérimente des idées de marketing local.