Virus Ebola : Le Mali et la Guinée sortis de l’épidémie

By | janvier 19, 2015

Depuis dimanche dernier, le Mali en a officiellement fini avec l’épidémie Ebola.

Les écoles doivent même ouvrir leur porte dès ce lundi. Le ministre de la santé, Ousmane Koné et le chef de la mission des Nations unies, le Dr Ibrahim Socé Fall on en effet communiqué ensemble, dimanche soir, sur ce sujet.

Depuis le 6 décembre 2014, aucun nouveau cas n’a été trouvé et le dernier malade traité à Bamako est négatif au virus Ebola. 42 jours successifs sans aucun cas nouveau à déclarer, la fin de l’épidémie est donc confirmée, conformément aux recommandations de le OMS.

Début décembre 2013, Ebola commencé à s’étendre en partant des pays du Libéria, de la Sierra Leone et de la Guinée. La Guinée demeure encore un des pays les plus touchés par cette épidémie. Plus de 8500 morts ont été enregistrés dans ces trois pays. Une nette baisse des cas de décès étant vérifiée depuis le mois d’aout dernier, sous contrôle de l’OMS permet à la Guinée de rouvrir les portes des écoles et universités. Les élèves ont pu reprendre normalement les cours après 4 mois d’interruption. Les écoles du Libéria rouvriront à partir du 2 février 2015.

Le président guinéen, Alpha Condé, a menacé dès samedi d’arrestations toutes les personnes qui ne veulent pas être traitées contre le virus d’Ebola. « Le manque de collaboration des populations à la base est un frein à la lutte. Quelle que soit la volonté des médecins, si (elles) ne collaborent pas, on ne peut pas vaincre le virus », a-t-il insisté.

Certaines communautés rejettent les mesures sanitaires, d’autres refusent les traitements, ce qui ne pourra pas stopper complètement le virus. Le président Alpha Condé permet donc à la gendarmerie et à la police d’arrêter ces personnes. 26 personnes ont déjà été arrêtées depuis les dernières réactions hostiles.

A lire aussi :
Deux vaccins testés
Des chauves-souris à l’origine de la terrible épidémie ?