Un test salivaire pour détecter la fatigue au volant

By | février 18, 2015

Des chercheurs français travaillent actuellement sur un test salivaire permettant de détecter la fatigue au volant. La somnolence au volant étant tout de même l’une des plus grandes causes d’accident au volant.

Après les tests pour l’alcoolémie et les plus récents tests sur la drogue, ce nouveau test pourrait voir le jour assez rapidement. Les chercheurs veulent développer un moyen de prévention efficace contre la somnolence au volant. Cette équipe de chercheurs du centre de sommeil et de la vigilance de l’Hôtel Dieu de Paris cherche à mesurer le niveau de fatigue dans la salive. Des marqueurs biologiques témoins ont pu être trouvés. Le dépistage se fait au moyen d’une petite languette déposée sur la langue. Il ne faut que quelques minutes pour connaitre les résultats.

Il y a tout de même de fortes chances qu’un tel dispositif finisse dans les mains des autorités pour verbaliser les conducteurs un peu trop fatigué.
François-Brince Hincker, responsable chez Vinci autoroutes explique : « Quand il sera entièrement développé, ce test pourra équiper chaque véhicule, et permettra à chaque conducteur d’auto-évaluer son niveau de privation de sommeil avant de prendre le volant, comme les éthylotests qui permettent aujourd’hui de mesurer le taux d’alcoolémie ». Une cinquantaine de volontaires testent actuellement le système.