Le généraliste pourra diagnostiquer la dépression chez l’ado

By | décembre 17, 2014

Le généraliste pourra désormais repérer la dépression chez un adolescent grâce au guide publié sur internet par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Selon les résultats d’un groupe de travail de la Haute Autorité de Santé sur la dépression chez les adolescents, 8 % de cette population âgée de 12 à 18 ans souffre d’une dépression légère, modérée ou sévère. Dans ce lot, le tiers tenterait même de se suicider. Pour éviter ces conséquences graves, la HAS a publié sur internet un guide pour aider les médecins généralistes à déceler et traiter une dépression.

En effet, la dépression est un état difficile à repérer à l’âge d’adolescence. Pour le Dr François Bridier, président du groupe qui a réalisé le guide de l’HAS, l’apparition des symptômes tels que la perte de plaisir, les sautes d’humeur, les troubles de sommeil et autres ne suffit pas pour affirmer qu’il s’agit de dépression. Il faut observer l’adolescent sur une durée donnée pour voir la persistance et l’intensité de ces symptômes.

C’est pour cela que ce guide est utile. Il montre au généraliste les étapes nécessaires avant le recours à un spécialiste ou à l’hospitalisation si possible. Aussi, il précise qu’il n’est pas utile de prescrire un anti dépresseur dès la première consultation, mais après plusieurs semaines (entre 4 et 8) de traitement ou face au risque de suicide.

Ce guide est adressé aux médecins généralistes. Néanmoins, il y a une partie réservée à l’adolescent lui-même qui peut faire son diagnostic. Par ailleurs, le Dr François Bridier du groupe de travail de l’HAS conseille aux parents de ne pas laisser les adolescents à eux-mêmes à cette phase de leur vie. Selon ce spécialiste, les adolescents laissent souvent paraitre un besoin d’indépendance vis-à-vis de leur parent à cette étape. Mais, les parents ne doivent pas les abandonner.