Pour vivre longtemps, il faut simplement se sentir jeune

By | décembre 17, 2014

Une étude publiée dans la revue médicale Jama Internal Medicine démontre que les personnes âgées qui se sentent jeunes vivent bien plus longtemps que celles qui se conforment à leur âge ou qui se sentent plus vieilles. Morale de l’histoire : pour vivre longtemps, il faut se sentir jeune.

Des chercheurs ont analysé des données recueillies auprès de 6 489 personnes âgées, dont l’âge moyen se situe autour de 65,8 ans. Le but de la recherche était de déterminer s’il y avait un lien entre le fait de se sentir jeune et la mortalité. Aussi curieux que cela puisse paraître, les chercheurs ont découvert qu’il existait effectivement une relation entre le ressenti qu’on a sur son âge et la mortalité.

Ils ont constaté que le taux de mortalité des personnes interrogées qui se croyaient 3 ou 4 ans plus jeunes n’était que de 14,3%, tandis que celles qui se donnaient leur âge réel avaient un taux de mortalité de 18,5%. La différence est déjà très nette, et quand on s’intéresse à ceux qui se sentent plus vieux que leur âge réel, le taux de mortalité augmente davantage pour atteindre 24,6%.

La majorité des personnes interrogées (69,6%) se sentaient bien plus jeunes que leur âge. Seuls 25,6% estimaient avoir leur âge réel et quelque 4,8% se donnaient un an de plus. On peut donc accorder du crédit aux résultats de l’étude et noter, comme les chercheurs, que se sentir jeune permet de rester en vie plus longtemps que lorsqu’on se laisse accabler par le poids de l’âge.

En outre, les chercheurs pensent qu’il pourrait aussi y avoir un lien entre la mortalité cardio-vasculaire et la perception de l’âge. Mais cela reste encore à prouver… Ce dont on peut être certain, c’est que la perception de l’âge influence indéniablement l’état de santé et le bien-être physique de chaque personne lorsqu’elle devient senior.