Cancer du col de l’utérus : l’OMS recommande le vaccin déjà à partir de 9 ans

By | décembre 4, 2014

Dans un nouveau guide de bonnes pratiques, l’OMS rappelle que le vaccin contre le papillomavirus doit être administré très tôt, notamment avant les premiers rapports sexuels. C’est à l’occasion du Sommet mondial du Cancer qui se tient à Melbourne que le document a été présenté au public.

On y retrouve les différentes mesures de prévention à prendre dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus.

Il en ressort que l’âge idéal pour vacciner contre le papillomavirus est de 9 ans. Ce faisant, les jeunes filles seraient vaccinées avant même le début de leur activité sexuelle. Par ailleurs, le fait de vacciner tôt entraîne d’importantes économies sur les doses, principalement pour les pays en développement, la vaccination ne nécessitant à ce moment que deux doses. De son côté, l’agence sanitaire de l’ONU recommande également de faire de cette mesure, une vaccination de routine, ce qui reste à mettre en place dans une cinquantaine de pays.

Le dépistage à partir de 30 ans

Le guide de bonnes pratiques de l’OMS, encore appelé «Pink Book» vise une meilleure organisation de la prévention et du contrôle du cancer du col de l’utérus. A cet effet, il conseille aussi des mesures de prévention secondaire comme dépister le papillomavirus dès l’âge de 30 ans. En cas de résultat négatif, les analyses pourront être effectuées à intervalles de 5 à 10 ans.

Nathalie Broutet, experte sur la prévention et le cancer du col de l’utérus à l’OMS ajoute : «Nous n’avons pas de recette magique, mais la combinaison des outils les plus efficaces et les plus accessibles pour prévenir et traiter le cancer du col de l’utérus aidera à alléger la charge pour des budgets restreints, particulièrement dans les pays à faible revenu, et contribuer fortement à l’élimination du cancer du col de l’utérus».

Les Etats gagneront donc à mettre en œuvre les différentes mesures conseillées par le présent guide surtout qu’elles peuvent être intégrées facilement aux systèmes de santé existants.

Les autres articles sur la prévention cancer :

http://www.be-actu.fr/sante/une-femme-examine-les-testicules-des-hommes-gratuitement-4213122014.html

http://www.be-actu.fr/sante/lutter-contre-le-cancer-des-testicules-campagne-de-pub-3012762014.html