L’Etat français ne souhaite plus privatiser La Française des Jeux

By | décembre 8, 2014

Si l’on en croit les faits relatés par le Journal du dimanche du 7 décembre 2014, l’Etat français a abandonné son projet de privatisation de la Française des Jeux. Cette opération devrait lui rapporter des centaines de millions d’euros, mais le ministre de l’Économie l’a jugée « non priori
taire ».

Plus privatisée

L’Etat français cherche depuis peu à réduire son déficit public et à renflouer ses caisses en cédant une partie du capital qu’il détient dans les entreprises publiques. La Française des Jeux était inscrite sur la liste des entreprises à privatiser en octobre 2014… Mais l’initiative défendue par la nouvelle présidente de la société Stéphane Mallez a finalement été abandonnée. En effet, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron estime que privatiser la Française des Jeux n’est pas du tout prioritaire. L’Etat dispose d’un droit de vote double au sein du directoire de plusieurs autres entreprises, et le ministre pense qu’il est plus opportun de céder des parts de celles-ci.

la société se porte plutôt bien

Vendre les 22% de ses parts dans la Française des Jeux allait permettre à l’Etat français de gagner entre 300 et 400 millions d’euros. Or, la Française des jeux offre déjà à l’Etat la possibilité de collecter 3 milliards d’euros par ans à travers les taxes et les loteries. Son chiffre d’affaires a même augmenté de 1,8% entre 2012 et 2013, ce qui signifie que l’entreprise est lucrative et se porte bien. Au vu de cet état des lieux, le ministre de l’Économie a tout simplement fait le meilleur choix, car la Française des jeux peut, pour quelque temps encore, demeurer sans risques une entreprise publique.

Découvrez notre dernier article :

73 millions d’euros gagnés par un français à l’Euromillion