Le Facebook des morts le reseau social Elysway

By | novembre 3, 2014

Un nouveau réseau social vient de débarquer. Après les réseaux pour animaux, les réseaux pour jeunes et tous les réseaux déjà existants, Elysway est un réseau social pour les défunts. C’est Filip Troch, un belge, qui a créé Elysway en octobre dernier. Ce nouveau réseau social est conçu pour créer une page d’une personne décédée.

Le but : Créer une page de commémoration.

Comme les autres réseaux, Elysway est gratuit. Les utilisateurs pourront créer une page de leur proche décédé, page qui aura l’allure d’une biographie.
Le géant Facebook avait déjà pensé aux personnes décédées, en permettant de changer le profil d’une personne déjà inscrite en page de commémoration si elle décède. Le principe fonctionne déjà bien car Facebook compte plus de 30 millions d’abonnés décédés avec une page commémorative.

Les proches du défunt pourront participer comme sur toutes les plateformes sociales.

Elysway est pensé comme tous les réseaux sociaux. Les proches de la personne, appelés des « anges » sur Elysway, pourront partager sur sa page des photos et des anecdotes qui ont eu lieu pendant la vie de la personne.
Les amis du défunt pourront laisser leurs condoléances sur la page, à la place des habituels « likes ». Chaque abonné décédé s’appelle une « étoile », il pourra se relier à d’autres étoiles inscrites sur Elysway, comme un arbre généalogique de l’amitié post-mortem.

La modernité chez les morts.

ELysway va loin dans la modernité. Chaque profil Elysway aura un QR Code attitré (ces codes barres carrés à flasher avec un smartphone). Les proches pourront imprimer ce QR Code sur la pierre tombale de la personne décédée ou encore sur les avis de décès, pour que les personnes intéressées puissent flasher le code afin de trouver le profil du défunt sur internet.

Le site qui vient de débuter est disponible en cinq langues.

Garder une image vivante et joyeuse, le but d’Elysway.

Le site ne veut pas donner une image morbide et glauque. Le but est de garder intact les souvenirs du défunt et de pouvoir les partager avec les autres proches de la personne. Chaque personne concernée par un mort pourra apporter sa pierre à sa biographie en postant les photos et les anecdotes qui ont eu lieu pendant son vivant. Une façon simple d’utiliser les réseaux sociaux pour garder intact les souvenirs et se remémorer les bons moments.

Filip Troch, le créateur d’Elysway a commencé par créer la page de son père, Freddy Troch, décédé depuis plus de dix ans. Sur son profil, on peut voir et revoir des photos, des commentaires des proches et des vidéos. Une page bien vivante et pleine de souvenirs joyeux.

Avec Elysway, les personnes en deuil ne se sentiront plus seules, elles pourront se sentir épaulées et se réunir autour du profil de leur proche disparu. C’est peut-être une nouvelle façon de faire son deuil qui commence…