Sida : des autotests seront disponibles en pharmacie dès juillet 2015

By | décembre 1, 2014

A compter de juillet 2015, les citoyens français pourront se procurer en pharmacie des autotests afin de savoir s’ils sont atteints du virus du sida ou non. Ces tests qui coûteront en moyenne une vingtaine d’euros sont néanmoins sujets à controverse, car leur fiabilité est remise en cause…

L’autotest de sida : présentation et fonctionnement

L’autotest de sida est un petit dispositif qui permet, de connaître son état sérologique en quelques minutes à partir d’une goutte de sang ou de salive. Il est destiné aux personnes qui souhaiteraient connaître leur statut vis-à-vis du VIH Sida sans toutefois se rendre dans un centre de santé. Le test peut se faire sans risque à domicile et sera mis en vente dans les pharmacies à compter de juillet 2015. Certaines associations françaises ont également pris l’engagement de le livrer gratuitement, et si les utilisateurs ont besoin par la suite d’assistance, ils pourront joindre Sida Info Service.

Peut-on faire confiance à l’autotest sida ?

Le Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux ne recommande pas du tout l’utilisation de l’autotest. Celui-ci ne renseigne que sur l’état sérologique d’il y a 3 mois : cela veut dire que si l’utilisateur a été infecté 2 mois ou 15 jours avant le test, ce dernier lui donnera à tort un résultat négatif. Pire, le test ne détecte que le virus du sida, alors que les personnes sexuellement actives sont aussi exposées à d’autres infections telles que l’Hépatite, la Chlamydia, l’Herpès, etc.
Si un citoyen est dépisté non atteint du sida alors qu’il est infecté, il risque de ne pas se protéger davantage et de contaminer ses éventuels partenaires. Qui pourrait-on déclarer responsable de cette erreur et à qui va-t-on attribuer les conséquences ? Les Jeunes Biologistes mettent donc en garde contre l’autotest et déconseillent également les tests vendus sur internet, car d’après eux, ils seraient « dangereux et mensongers ».