Neurocampus Bordeaux futur centre de recherche sur les maladies du cerveau

By | décembre 2, 2014

Bordeaux compte devenir la référence sur la recherche contre les maladies du cerveau en ouvrant son Neurocampus. Ce chantier qui a pour but la construction d’un bâtiment de 13 000m2 a débuté ce lundi, sur le site de l’université hospitalière de Bordeaux.

Différentes instituts seront ainsi réunies sous le même toit permettant des échanges d’informations plus rapides et plus efficaces et donc des recherches plus poussées. L’institut des maladies neurodégénératives, l’institut pluridisciplinaire de neurosciences ainsi qu’une partie du Bordeaux Imaging Center, ces trois instituts seront connectés ensemble au Neurocentre Magendie. Au total un pôle de 25 000 m2 sera en service sur Bordeaux.

Le Neurocampus permettra donc dans un avenir proche d’augmenter le potentiel de recherche sur les maladies du cerveau comme la guérison des maladies du vieillissement par exemple. Si encore aujourd’hui les pôles et les chercheurs sont répartis sur différents complexe, la réalisation de ce pôle complet va ouvrir de nouvelles voies et donner une visibilité mondiale à la recherche bordelaise.

Le coût du projet, 65 millions d’euros est financé à hauteur de 38 millions d’euros par la région Aquitaine, pour le bâtiment, ainsi que 20 millions pour l’accompagnement des scientifiques. Le président du conseil régional, Alain Rousset voyant là le moyen de faire reculer les maladies telles que Alzheimer et Parkinson.

Concernant la maladie de Parkinson, les travaux des scientifiques bordelais sont déjà mondialement connus. Concernant Alzheimer, les progrès sont bels et biens présents également. Il est maintenant possible de la détecter dès l’âge de 50 ans grâce aux recherches bordelaises. Ces recherches pointues et avancées permettent à Bordeaux d’accueillir des chercheurs de différentes nationalités et des neurobiologistes de toute l’Europe.

Le futur Neurocampus ne sera pas seulement un endroit dédié à la recherche, mais il sera également ouvert vers les entreprises. Différentes startup du domaine médicale vont rejoindre les locaux du Neurocampus dès son ouverture.

L’ouverture est prévue pour l’été 2016, aussi bien pour la recherche que pour le coté développement économique qu’elle va entrainer avec elle.