Sanofi et Google se marie contre le diabète

By | septembre 2, 2015

Grâce à la technologie et à la miniaturisation, Sanofi et Google doivent s’unir pour donner naissance à une nouvelle façon de combattre le diabète et certaines maladies.

Sanifi est un géant mondial du domaine de la pharmaceutique. Google est un géant de la recherche et de l’analyse du comportement.
L’union de ces deux géants devrait permettre de trouver de nouveaux traitements et dispositifs médicaux contre le diabète (type 1 et type 2). « Il est très encourageant de voir des acteurs innovants des mondes de la santé et de la technologie chercher à fournir des outils de pointe et des technologies permettant l’amélioration des soins, pour aider les personnes atteintes de diabète à gérer leur maladie, 24h/24 et 7j/7 », d’après John L.

Brooks III, président et directeur général du Joslin Diabetes Center. Il ajoute également « la technologie, les capteurs, les analyses et les solutions numériques vont révolutionner la façon dont les taux de glycémie sont gérés. Ce qui offrira une meilleure qualité de vie, réduira le risque de complications, abaissera les coûts et les obstacles associés à la prise en charge du diabète. »

Le directeur de la division Science de la Vie de Google, Andy Conrad, ajoute à son tour que de nouvelles technologies permettant de suive en temps réel l’état de santé des patients laisse envisager des méthodes proactives pour contrôler efficacement le diabète.
Google est déjà entrain de développer des lentilles de contact dites intelligentes. Ces lentilles intelligentes sont dotées de capteurs miniaturisés qui mesurent en permanence le taux de glucose.

Le marché du diabète est très convoité, pas seulement en France, mais au niveau mondial. Plus de 26 milliards de personnes sont atteintes du diabète (type 1 ou type 2). Selon IMS Health, une entreprise américaine proposant des conseils aux grandes industries du médicament, une croissance de 15% du nombre de personnes atteintes d’une forme de diabète est à prévoir d’ici les 5 prochaines années.

A l’horizon 2035 il est estimé que le nombre de ces personnes sera passé de 382 millions à 592 millions de personnes. Il s’agit là d’un véritable problème de santé publique et mondiale. Le terme de pandémie mondiale commence à être porté sur les langues. Ces géants voulant impérativement le combattre avec toutes les technologies modernes possibles.