Maladie la Trichinellose : Charcuterie saisie en Corse

By | mai 11, 2015

Qui a dit que l’avis des consommateurs n’était jamais sérieusement pris en compte ? Une personne est tombée malade après avoir consommé de la charcuterie artisanale en Corse du Sud, elle a décidé de porter plainte et les autorités sanitaires ont réagi en saisissant pas moins d’une tonne de viande à Aullène.

L’individu qui aurait mangé la charcuterie issue d’une production artisanale aurait contracté la trichinellose, une maladie qui se transmet par la consommation de gibier et qui est potentiellement dangereuse, des complications peuvent en effet survenir quand elle n’est pas bien traitée.

C’est la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) qui est intervenue jeudi dernier sur l’île de beauté, après après avoir été directement contacté par le consommateur malchanceux. La tonne de viande saisie par les équipes de la DDCSPP a été estimée à plus de 50 000 euros selon les enquêteurs. La trichinellose n’est pas une nouvelle maladie dans l’Hexagone, des chasseurs qui consommaient leurs proies l’ont déjà contractée par le passé. Des douleurs abdominales et des nausées font partie des symptômes ressentis chez l’homme mais ils sont absent chez les animaux. Le ministère de la santé indique qu’elle peut également se manifester par « une diminution du tonus musculaire, un œdème de la face ».

Elle peut infecter de nombreux mammifères carnivores et omnivores, notamment les sangliers et les porcs.
Des précautions peuvent être prises pour éviter de contracter la trichinellose, il s’agit notamment de s’assurer de la bonne cuisson de la viande (à au moins 71 degrés) et d’acheter uniquement de la charcuterie qui a été contrôlée par les autorités sanitaires.