Les médecins généralistes les plus recherchés dans les pages jaunes

By | novembre 25, 2014

Les Pages Jaunes sont encore et toujours un média de masse, et la ressource préférée des français pour s’informer sur les services de proximité, allant du maçon jusqu’à l’ergothérapeute.

Ainsi, il n’est pas foncièrement surprenant que ce soit les médecins généralistes qui soient en tête du classement des recherches les plus fréquentes sur le site Internet des Pages Jaunes, avec pas moins de 13,4% des recherches annuelles. Cette information est issue de la première édition d’un baromètre fourni par le site d’informations locales, qui a pour objectif de devenir une édition annuelle.

Lorsque l’on constate que les médecins généralistes sont suivis de près par les dentistes (10,1% des recherches annuelles), puis par les kinésithérapeutes (avec 5,8%), les ophtalmologistes (5,7%) et ensuite les dermatologues (avec 4,2%), on pourrait se dire que les Pages Jaunes sont un site spécialisé dans la recherche de professionnels de santé ! Ce n’est bien sûr pas le cas, les artisans et nombreuses autres activités sont bel et bien présentes dans l’annuaire, et y trouvent un intérêt en termes d’affichage et de publicité. Pour revenir aux généralistes, notons le volume très important de recherches les concernant, en valeur absolue : près de 28 millions de requêtes en rythme annuel, sur un total de 208 millions !

Un autre point intéressant que le baromètre fait apparaître est la localisation géographique des requêtes liées aux médecins, et en particulier leur répartition en France qui pointe du doigt de véritables déserts médicaux. Curieusement, c’est un département d’Ile-de-France, pourtant parmi les plus riches de France, qui remporte la première place parmi les départements avec le plus grand nombre de recherches par rapport au nombre de médecins : les Hauts-de-Seine avec 691 requêtes annuelles pour chaque médecin installé dans le département ! Ce département est suivi par le Loiret et ensuite par le Rhône. Les données présentées dans le baromètre viendront donc alimenter ce débat récurrent du manque de médecins par rapport aux besoins de la population dans plusieurs contrées françaises. Ce différentiel est cependant à nuancer, car les habitants des Hauts-de-Seine pourront plus facilement trouver des solutions de remplacement, en se rendant à Paris par exemple, que les populations rurales devant, pour trouver un médecin généraliste, conduire pendant 1 ou 2 heures.

Pour finir, notons que les médecines douces et alternatives tirent également leur épingle du jeu, avec plus de 3 millions de recherches réalisées par an sur le portail des Pages Jaunes. Dans cette catégorie, ce sont les sophrologues qui sortent en premier, devant les magnétiseurs et les hypnothérapeutes.