Les Femmes ne consultent pas un médecin avant même d’envisager une grossesse

By | novembre 17, 2014

Près de 9 femmes sur 10 ne consultent pas avant d’avoir stoppé leur contraception selon une enquête révélée en ce mois de novembre, réalisée par l’institut Opinion Way. De plus, 36% des femmes interviewées ont affirmé avoir débuté la gestation sans s’être informé médicalement. Par ailleurs, l’essentiel des femmes (74%) vont voir un médecin pour la première fois seulement après avoir constaté l’absence de règles.

Une prise en charge trop tardive est souvent à l’origine d’accouchement prématuré selon la Fondation PremUp. Cela concerne près de 60 000 bébés chaque année en France, et leur nombre ne cesse malheureusement de progresser tous les ans. Les femmes célibataires ou celles qui vivent dans des conditions précaires sont beaucoup plus touchées par ce phénomène car elles n’ont pas forcément le réflexe de se dire d’aller consulter, lorsqu’elle projette d’avoir un enfant. Certaines résident par exemple dans des hôtels sociaux ou dans des squats et présentent déjà de réelles difficultés pour se soigner correctement.

Le taux d’accouchements prématurés chez les femmes en situation très précaires est en effet estimé entre 12 et 15% alors qu’il n’est que de 6 à 8% chez les femmes de façon générale.
L’absence de suivi obstétrical a parfois des conséquences on ne peut plus néfastes pour le futur bébé. La détection d’anomalie comme un bébé de très petits poids est par exemple trop tardive. La prévention des complications est souvent aisée, une simple prise de tension artérielle permet la détection d’une hypertension et la femme enceinte est à ce moment là conseillée et remise sur le chemin des soins.

L’Association pour le Développement de la Santé des Femmes mène depuis 13 ans un combat difficile pour informer et aider celles qui vivent dans une grande précarité et qui sont à la merci de problèmes liés à la grossesse. Cet organisme est d’ailleurs toujours en quête de bénévoles médicaux et non médicaux pour réaliser des maraudes chaque semaine en région parisienne.