Comprendre la fonction d’avocat immobilier

By | novembre 17, 2014

La fonction de mandataire en transactions immobilière est récente pour les avocats sur Paris et en province. Ils ont la possibilité d’exercer cette tâche, mais de façon accessoire et dans un cadre restreint prévue par la loi. De ce fait, on est en droit de se demander ce qui différencie concrètement un avocat d’un agent immobilier. Nous allons tenter de répondre à certaines questions.

De l’intérêt de faire appel à ce type de mandataire

avocat
source : avocatdroitsocial.com

Tout d’abord, il faut remettre les choses dans leur contexte. Le droit immobilier évolue constamment ce qui en fait une matière des plus complexe à maîtriser. Il arrive notamment à l’Ordre des avocats de Paris de préciser certaines règles. De ce fait, l’avocat bénéficie d’un certain avantage puisqu’il a une double compétence. L’avocat est avant tout un spécialiste du conseil, il est donc à même d’accompagner ses clients en fonction de la particularité de chaque dossier. Deuxièmement, c’est un expert en matière de contentieux. Il connaît toutes les particularités du domaine ce qui lui permet de défendre au mieux ses clients.

Les obligations de l’avocat immobilier droit immo

Le mandataire en transactions immobilière est avant tout un avocat ce qui implique qu’il peut exercer cette spécialité de façon accessoire. Elle ne doit pas représenter la majorité de son travail. Les spécialistes sur Paris et en province sont soumis aux mêmes règles. Autre point important, il recevra des honoraires uniquement si la transaction sur le bien en question est effectuée. Comme nous le disions précédemment, la loi encadre strictement la fonction de mandataire, par conséquent il lui est interdit d’afficher clairement les biens immeubles dont il s’occupe à la manière dont peut le faire un agent immobilier dans sa devanture de boutique.

La rémunération de l’avocat immobilier est la même à Paris et en province

Le professionnel ne peut suivre un dossier d’un client seulement s’il dispose d’un mandat. Ce fameux mandat prévoit la rémunération de l’avocat dans le cadre des actions qu’il va devoir mener. Les honoraires de l’avocat immobilier à Paris (lien : http://www.cohen-avocats.fr/immobilier/) sont libres, de ce fait, le contrat qui le lie à son client doit préciser les modalités de calculs des honoraires. A savoir, qu’il est courant que cette rémunération soit calculée sur un pourcentage de la valeur du bien dont il s’occupe.