Le saumon norvégien n’est plus toxique

By | décembre 16, 2014

Selon une étude réalisée par des experts en Norvège, on a plus besoin de réduire sa consommation en saumon sous prétexte que le taux de toxines est élevé. Cette étude a prouvé que le saumon d’élevage présente désormais moins de risques.
Le saumon norvégien était considéré comme nocif pour la santé lorsqu’il est consommé en grande quantité parce qu’il contiendrait un taux élevé de toxines (PCB, dioxines, mercure, etc.). Le gouvernement de la Norvège aurait même prévenu ses citoyens d’une consommation trop élevée de ce poisson gras. Mais, une nouvelle étude vient lever toute équivoque sur la consommation de ce saumon. Les résultats de cette étude ont été rendus publics le lundi dernier et révèlent qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients dans la consommation du saumon d’élevage.

70 % de toxines en moins

Selon les résultats d’une étude réalisée par le comité scientifique pour la sécurité alimentaire sur demande du gouvernement norvégien, le niveau des produits les plus toxiques à l’exemple des PCB, dioxines et mercure dans le saumon d’élevage n’est plus aussi élevé. Le saumon d’élevage contient 70 % de PCB et dioxines moins qu’au moment des précédentes mesures réalisées en 2006. En plus, sa teneur en mercure est de moitié. Selon cette étude, ce sont les méthodes d’élevage qui sont à la base de ce changement puisqu’on donne plus d’huiles végétales au saumon et sa nourriture n’est composée que de 29 % de farines et huiles de petits poissons. Cependant, la Direction de la santé publique recommande une dose de 300 à 450 g de poisson composée à moitié de poisson gras  par semaine pour plus de précautions.

Aucune restriction pour les femmes

Avant cette étude, il était recommandé aux femmes enceintes et aux jeunes femmes de réduire la consommation des poissons gras dont le saumon  à deux repas par semaine pour protéger leurs enfants. Mais, selon la nouvelle étude, ces femmes doivent manger plus de poissons car cela aide au développement du système nerveux des fœtus et enfants en allaitement.