Le diabète déclaré en milieu de vie accélère le vieillissement du cerveau

By | décembre 5, 2014

Le diabète n’est pas inné, il se déclare bien plus souvent durant la vie, voir au milieu de la vie. Les hommes et les femmes de 50 ans, environ, sont nombreux à déclarer le diabète en milieu de vie, ce qui accélère le vieillissement du cerveau, et accroit certains risques, c’est ce que révèle une étude récemment publiée.

Parue dans le journal Annals of Internal Medicine, l’étude démontre que la majeur partie des personnes qui sont sujettes au diabète vers le milieu de vie ont plus de risque de démence, et accélère le vieillissement de leur cerveau, mais pas de suite, 20 ans plus tard.

Les chercheurs ont également montrés que ces personnes malades de diabète perdent 19% de leurs capacités cognitives. Plus le diabète se déclenche tard dans la vie, plus les pertes cognitives sont importantes, plus le vieillissement du cerveau s’accélère.

Pour réaliser cette étude et livrer les résultats, les chercheurs se sont intéressés à plus de 15 000 personnes, suivies durant les 20 dernières années. Certaines personnes avaient du diabète, d’autres non. Chez les diabétiques, une perte de 19% des capacités cognitives a ainsi été observée, principalement chez les personnes qui contrôlent mal leur diabète. Certaines de ces personnes suivies ont déclaré le diabète en cours d’étude, d’autres non. Chez celles qui ont déclenché le diabète, des pertes cognitives ont été mesurée.

Le professeur Elizabeth Selvin souligne le fait que les personnes qui souhaitent avoir un cerveau en bonne santé à 70 ans, doivent manger équilibré et faire de l’exercice dès l’âge de la cinquantaine. Cela ne signifie pas devenir un grand sportif, mais simplement manger équilibré, bouger régulièrement, faire travailler le corps et les muscles, mais également faire travailler son cerveau. Il faut également éviter d’être en surpoids prononcé ; un léger surpoids n’a rien de dangereux, mais s’il est plus important, il vaut mieux s’en préoccuper.

Il vaut mieux prévenir que guérir, qui veut aller loin ménage sa monture…