Fumer serait à l’origine de la perte des chromosomes Y

By | décembre 10, 2014

La science vient encore une fois de révéler les effets néfastes de la consommation du tabac… En effet, des scientifiques suédois ont prouvé au travers d’une étude que fumer entraîne progressivement la perte des chromosomes Y et probablement l’apparition de cancers.

Une équipe de scientifiques suédois a conduit une expérience visant à déterminer les effets du tabac sur le chromosome Y, chromosome caractéristique du sexe masculin. Ils ont mené leur enquête sur une population de 6 000 hommes composée de fumeurs et de non-fumeurs. Les conclusions de l’étude démontrent que les fumeurs masculins ont 3 fois plus de risque de perdre leurs chromosomes Y que les non-fumeurs. En d’autres termes, fumer provoque une mutation génétique qui cause le « rétrécissement » du chromosome Y, et à long terme, sa disparition.

Or, la même équipe de recherche avait confirmé au début de l’année que les hommes sans chromosome Y présentent un taux de mortalité plus élevé que ceux qui en ont (+17 % au moins). Pire, ils sont plus susceptibles de développer des cancers (+56 % au moins). Il est donc clair que le tabagisme a une incidence négative sur l’espérance de vie… Mais il reste néanmoins à s’assurer que l’absence des chromosomes Y contribue effectivement à l’apparition des cancers, et ce sera là le sujet de la prochaine étude des chercheurs.