Boire du thé réduit les risques non-cardiovasculaires

Une étude menée en France révèle que les buveurs de thé réguliers 24% de risques de moins que les autres de mourir à cause d’une maladie liée au coeur. Mais la boisson elle-même n’est peut-être pas la seule responsable. Voilà qui va faire plaisir aux aficionados du “tea time” britannique. Boire du thé réduit d’un … Lire la suite