Les CDD ont connu une hausse de 2,3 points en 2013

By | décembre 9, 2014

Les entreprises françaises préfèrent offrir des contrats à durée déterminée ou CDD à leurs employés… D’ailleurs, en 2013, le nombre de CDD signés a atteint les 83,6%, soit une augmentation de 2,3 points. Le secteur tertiaire est le plus touché, loin devant l’industrie et la construction.

La Dares est un service indépendant du ministère du Travail français. Elle a rendu publics les chiffres des dernières statistiques relatives à l’emploi en France. La bonne nouvelle est que les entreprises françaises continuent d’embaucher… La mauvaise, c’est que la majorité de ces nouveaux contrats de travail sont des CDD.

Les CDD sont en forte hausse dans le tertiaire

Entre 2012 et 2013, le nombre de CDD signés a augmenté de 2,3 points, ce qui équivaut à un seuil de 83,6%. La plus grande hausse s’observe dans le secteur tertiaire (+2,3 points), tandis qu’une nette baisse est enregistrée dans les domaines de l’industrie (-0,5 point) et de la construction (-1 point). La Dares révèle également que dans certains sous-secteurs comme l’audiovisuel, les spectacles ou les activités récréatives, le CDD est quasiment « systématique ». En outre, un ouvrier peu qualifié est plus susceptible d’être pris en CDD qu’un autre dont les qualifications sont plus importantes.

La durée du CDD s’amenuise

Un autre constat peu encourageant ressort de ces statistiques : la durée du CDD diminue. En 2012, la durée médiane d’un CDD valait approximativement 14 jours, mais en 2013, elle est descendue à 10 jours. La même tendance est remarquable dans le secteur tertiaire où la durée du CDD est passée de 12 jours en 2012 à 8 jours en 2013. Par contre, dans l’industrie et la construction, le CDD moyen dure plus longtemps. Il s’étend sur 62 jours pour l’industrie et sur 90 jours pour la construction.