Altice (numericable) veut racheter un nouvel opérateur Portugal Télécom

By | décembre 1, 2014

Après avoir pris possession de SFR et de Virgin, le groupe Altice veut s’offrir Portugal Télécom. Le patron d’Altice, Patrick Drahi se lance dans une nouvelle conquête, un nouveau défi en réalisant cela. Altice, la maison mère de Numéricable ne compte pas s’arrêter à SFR et Virgin, les négociations exclusives avec le brésilien Oi ont commencé.

Portugal Télécom l’opérateur historique du pays est en ligne de mire, et cela pour une valeur de 7.4 milliards d’euros. L’acquisition de SFR se portant à 13.36 milliards d’euros, celle de Virgin réalisée rapidement également, l’acquisition de Portugal Télécom ne devrait pas poser de problème.

Cette acquisition s’appuie sur les dettes et le cash du groupe, et supportées par 5 banques, Morgan Stanley, Goldman Sachs, JP Morgan Chase, Crédit Suisse et Deutsche Bank. Même si l’offre de Apax Partners et Bain était encore intéressante à la mi-novembre, Altice est en passe d’être plus intéressante, quelques dizaines de millions d’euros étant ajouté à la première offre.

Portugal Télécom en chiffre. 11 000 personnes, entre 40% et 50% de la téléphonie mobile, de la télévision et du haut débit au Portugal. Altice, en prenant position sur Portugal Télécom, va pouvoir développer de nombreuses synergies grâce aux acquisitions précédentes faites au Portugal. Oni, une société de télécommunication pour les entreprises et Cabovisio, câblo opérateur, faisant déjà partie du groupe Altice.

En promettant de créer 4 000 emplois en rachetant Portugal Télécom, Altice reçoit le soutien des pouvoirs publics portugais. Le portefeuille de ce groupe s’étoffe encore un peu.

Les derniers articles sur Numéricable :

http://www.be-actu.fr/economie-2/apres-sfr-numericable-prend-pour-cible-bouygues-telecom-0011652014.html

http://www.be-actu.fr/sciences-et-technologies/numericable-peu-enfin-racheter-sfr-106302014.html