Numéricable peu enfin racheter SFR

By | octobre 29, 2014
L’Autorité de la concurrence vient de valider le rachat de SFR par Numéricable. En effet, 7 mois après l’annonce de la prise de contrôle de l’entreprise de télécom par le groupe Altice, propriétaire de Numéricable, la transaction a été acceptée, mais non sans conditions.

Un rachat contrôlé
Devant la menace que représentait une telle fusion pour les entreprises et les particuliers, l’Autorité de la concurrence a émis quelques conditions que Numéricable devra respecter sous peine de sanctions.

Ainsi, le groupe Altice va d’abord devoir se séparer de l’activité téléphonie mobile de se filiale présente à La Réunion et à Mayotte, Outremer Télécom. En effet en rachetant SFR, Altice s’apprêtait à détenir entre 66 et 90% du marché des télécoms sur ces territoires d’outre-mer.

Ensuite il a été demandé à Numéricable de partager son réseau câblé très haut débit avec ses concurrents pour permettre aux usagers de pouvoir choisir leurs fournisseurs d’accès à internet. Cependant il s’agit là d’une solution temporaire qui doit permettre aux concurrents de Numéricable de pouvoir utilisé le réseau du groupe en attendant de déployer leurs propres lignes, c’est-à-dire au moins pendant 5 ans.

De plus SFR s’était engagé à étendre son réseau de fibre optique. L’Autorité de la concurrence a donc demandé au groupe Altice de bien vouloir continuer les projets dans lesquels SFR était impliqué.

Un des leader du marché
En rachetant SFR, le groupe Altice se positionne comme l’un des leaders de la téléphonie mobile ainsi que du très haut débit. Malgré les conditions posées par l’Autorité de la concurrence, Altice devient le deuxième acteur du marché des télécoms en France derrière Orange. Le groupe se prépare donc à passer à l’offensive en proposant toute une gamme de nouveau forfait d’ici le début de l’année prochaine. Le but étant d’être déjà présent autour de Noël et du début d’année, période de « haute saison » pour la téléphonie mobile.
Le plus gros avantage de la fusion pour le groupe Altice est de pouvoir proposer des offres convergentes d’accès internet très haut débit et de forfait de téléphonie mobile, devenant ainsi leader dans ce domaine.

Pour ce qui est des utilisateurs, il n’y a pas forcement de grands changements à attendre.
Les 4 grands opérateurs de téléphonie restent effectivement les mêmes, SFR devenant SFR-Numéricable, mais un bouleversement des prix n’est pas attendu. De plus pour ce qui est de l’accès à internet, les coûts relatifs aux projets d’extension de la fibre optique laissent penser que l’on se dirige vers une hausse des prix des forfaits liée à l’amélioration du débit.

Après la validation du rachat de SFR par Numéricable, reste maintenant au groupe Altice à finaliser la transaction et à mettre en place sa stratégie commerciale pour pouvoir proposer au plus vite de nouvelles offres. Cependant le groupe devra faire en sorte de respecter ses engagements sous peine de lourdes sanctions de la part de l’Autorité de la concurrence, qui surveillera de près les activités d’un des nouveaux géants du très haut débit et des télécoms.