La Poste : des ex-salariés nantais réclament 1.4 millions d’euros

By | septembre 26, 2014

Des ex-salariés du groupe La Poste réclament près de 18 millions d’euros d’indemnités au groupe La poste. 18 salariés nantais du groupe La Poste, licenciés sans indemnités, demandent aujourd’hui près de 1.4 millions d’euros au groupe La Poste. L’entreprise avait créé cette unité nantaise dans le but de contrecarrer les mouvements sociaux des autres centres de tri dans les années 90.

Cette unité située à Nantes, impasse du Belem, était ensuite devenue un centre de tri à part entière, servant à décongestionner le surplus du trafic postal. La majorité de ces employés étaient embauchés sous forme de contrats précaires en CDD ou intérim et avaient été remerciés sans la moindre indemnité.

Ne souhaitant pas en rester, 18 ex-salariés de La Poste ont décidé de saisir le tribunal des prud’hommes de Nantes, demandant la requalification de leurs 1976 contrats en CDI qui pourraient donner lieu à des indemnités de licenciement estimées à 1.4 millions d’euros.

La Poste souhaite étudier les dossiers au cas par cas

Interrogé, le groupe La Poste affirme ne pas vouloir globaliser la situation, justifiant son opposition ferme par le fait que chaque dossier doit être étudier au cas par cas. La décision du conseil des prud’hommes de Nantes est attendue début 2015, la date ayant été fixée au 29 janvier 2015.