Permis de conduire possible de le passer dès 17 ans et demi

By | novembre 2, 2014

C’est officiel : un décret a été publié au Journal Officiel le 1er novembre 2014 : l’âge pour débuter la conduite accompagnée passe de 16 à 15 ans et il est désormais possible de tenter le permis dès 17 ans et demi. Les explications sur cette nouvelle mesure.

La conduite accompagnée dès 15 ans

Le ministère de l’intérieur entend développer ce mode d’apprentissage pour différentes raisons. En abaissant à 15 ans l’âge pour débuter la conduite probatoire, le ministère souhaite augmenter le nombre de jeunes concernés. Actuellement, ce sont seulement 30 % des jeunes qui sont concernés ; l’objectif est d’atteindre 50 % d’ici à la fin de l’année 2017. Il est également prévu de s’entendre avec le ministère des villes afin de permettre à des bénévoles de remplacer les parents qui n’ont pas la possibilité d’accompagner leurs enfants dans cet apprentissage.

Plus de temps et le permis à 17 ans 1/2

En commençant à apprendre à conduire à 15 ans, cela laisse bien sûr davantage de temps pour faire les 3 000 kilomètres requis en binôme. D’autre part, il sera possible de passer l’examen final avant d’avoir 18 ans. Cette mesure permettrait de passer son permis avant de passer son bac et de ne pas délaisser le premier pour favoriser le second ce qui est très souvent le cas. Mais cela ne signifie pas que les jeunes pourront partir seuls au volant dès l’obtention du papier rose. Ils devront toujours attendre d’avoir 18 ans mais seront autonomes dès le premier jour de leur majorité.

Diminuer le nombre d’accidents

En démarrant l’apprentissage un an plus tôt, les candidats au permis devraient être moins stressés et mieux préparés. Désormais, trois ans avant l’âge légal, les jeunes pourront conduire sous le contrôle d’un adulte qui a obtenu son permis au moins cinq ans plus tôt. Il faut toujours suivre la formation initiale de vingt heures dans une auto-école et passer son code. Puis les 3 000 kilomètres accompagnés doivent être accomplis mais avec une année supplémentaire pour les parcourir. Cette mesure permet également de diminuer le taux d’accidents des jeunes conducteurs. Depuis la mise en place de la conduite accompagnée, le nombre d’accidents des 18-19 ans a baissé de 27 % la première année et de 25 % pour les 20-21 ans. Avec un an d’expérience en plus, ces pourcentages devraient encore baisser.

Des économies

En commençant à conduire un an plus tôt, la réussite à l’examen du permis de conduire devrait elle aussi être plus facile et donc coûter moins cher. Avec des candidats mieux préparés, le taux d’échec devrait baisser puisqu’il reste encore aujourd’hui de 40 %. En sachant qu’il faut attendre en moyenne 98 jours pour une deuxième session, cela vaut vraiment la peine de commencer plus tôt. Le taux de réussite est de 55,2 % par la voie traditionnelle alors qu’il est de 73,55 % grâce à la conduite accompagnée. Avec un an supplémentaire, ce résultat devrait être encore meilleur. Ce sont les jeunes qui vont être contents !