Trop devant un écran n’est pas bon pour s’endormir

By | février 5, 2015

10 000 jeunes norvégiens viennent tout juste de sortir d’une étude qui permet un constat sans appel. Le temps passé devant un écran dégrade la qualité du sommeil et la facilité d’endormissement.

Cette étude menée sur des jeunes adultes de 16 à 19 ans montre d’une part que les jeunes sont plus accros aux écrans que leurs ainés, mais également qu’il leur faut près d’une heure pour trouver le sommeil.

La mauvaise qualité du sommeil et l’endormissement retardé est un risque qui est augmenté chez 49% des jeunes gens suivis dans cette étude. Ceux qui utilisent plus de quatre heures par jours leurs écrans, en dehors des activités scolaires, montrent des troubles du sommeil par rapport à ceux se limitant à une heure d’écran. L’étude montre également que ceux qui ont le plus de mal sont ceux qui utilisent un écran une heure à peine avant l’heure du coucher.

Toujours dans cette étude et les loisirs à base d’écran, on peut également apprendre que ceux qui utilisent deux appareils connectés ou plus ont 50% de chances de dormir moins de 5 heures par nuit, par rapport à ceux n’ayant utilisé qu’un seul écran. Ce sont 5 pleines heures de bon sommeil réparateur, et non 5 heures en tout. Pour ceux dépassant les 4 écrans, le risque se porte à 75%.

Le Dr Mari Hysing du Centre de recherche de la santé à Bergen en Norvège, il est temps d’alerter le public et les pouvoirs publics. Cette étude pointe du doigt le fait qu’il est nécessaire de recommander une restriction sur l’usage des écrans auprès des plus jeunes et de leurs parents. Les écrans stimulent l’activité nerveuse, mais en plus, la luminosité des écrans trouble le rythme circadien (le rythme biologique), ce qui agit sur le sommeil et sa qualité. La lumière crée par ces écrans étant proche de la lumière du jour.