Saison des champignons : attention aux champignons non comestibles

By | septembre 18, 2015

Les champignons sont très appréciés des Français mais ces derniers ne se les procurent pas seulement en les achetant en hypermarché ou dans un commerce de proximité. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à les cueillir à la campagne.

Ces aliments ont l’avantage de présenter des teneurs très élevées en vitamine B et fournissent des minéraux comme le zinc et le fer. Toutefois, il faut faire attention à ne pas goûter à des champignons qui ne sont pas comestibles.

Sur les 3 000 espèces recensées par les scientifiques, il y en a près de 2 000 qui ne sont pas bonnes à la consommation. Dans l’Hexagone, ces dernières provoquent pas moins d’un millier d’intoxications alimentaires tous les ans, dont environ une quarantaine de graves. Par conséquent, il est primordial de s’informer sur les champignons et de prendre quelques précautions sanitaires.

Par exemple, il faut éviter de prendre des espèces qui poussent à proximité des routes et autoroutes. Les champignons absorbent malheureusement les polluants au quotidien. En outre, il ne faut pas prendre le risque de manger des champignons cueillis près de décharges ou d’aires industrielles puisque les scientifiques ont observé que ces organismes absorbaient les métaux lourds.

En cas de doute, il est préférable de se rapprocher d’une association de mycologie. Pour limiter au maximum les risques d’intoxications, il faut acheter des champignons chez son primeur et éventuellement l’interroger sur leurs origines.

Le docteur Magalie Oliva-Labadie, qui dirige à Bordeaux pour la Société de toxicologie clinique a livré son ressenti sur les négligences commises par les cueilleurs : « Beaucoup d’erreurs surviennent chez des cueilleurs qui pensent avoir reconnu une espèce de champignon comestible alors qu’il s’agit d’une espèce toxique, soit parce qu’elle pousse au même endroit, soit parce que les deux comportent des similitudes » a-t-elle expliqué.