Nestlé : Plus besoin de faire du sport grâce à cette boisson ?

By | novembre 25, 2014

Depuis longtemps les laboratoires des grandes marques alimentaires font des pieds et des mains pour trouver la formule qui permettra d’allier le pouvoir amaigrissant au plaisir de la nourriture. Il semble que l’Institut de la Santé de Nestlé, firme qui s’engage depuis 2010 dans la voie de la nutrition médicale, soit désormais très proche de cet Eldorado.

Le principe est simple. Il s’agit d’accélérer le métabolisme à travers une enzyme et un composant lui-même chargé de mettre cette dernière à pied d’œuvre. L’accélération du métabolisme, c’est-à-dire l’élimination des sucres et des graisses avant leur stockage dans l’organisme: c’est précisément l’effet de l’activité physique sur le corps humain du point de vue métabolique. En intégrant le composant C13 activateur de l’enzyme dans une boisson énergisante, Nestlé espère faire de son produit l’équivalent chimique d’une séance de sport. Profiter des bienfaits d’une intense heure de footing sans bouger de son canapé, voilà le rêve de beaucoup de personnes ne doutant pas de l’intérêt du sport mais trop peu motivé pour joindre la théorie à la pratique.

À vrai dire cette nouvelle boisson ne serait pas seulement destinée aux individus moyens atteints de flemme aiguë. Elle pourrait améliorer les conditions de vie de certains malades chroniques tels que les obèses, les diabétiques et les cardiaques. Par l’élimination automatique des sucres et des graisses en excès, elle pourrait permettre à ce type de personnes de retrouver une glycémie ou une cholestérolémie normale sans recourir à des exercices traumatisants voire dangereux en raison de leur état de santé incompatible avec l’effort intense. Pour les obèses peu aptes à courir pour perdre du poids, l’intérêt d’une telle boisson est évident et permettrait de rompre le cercle vicieux.

Mais le chemin est encore long pour la commercialisation d’un tel produit. Si les résultats obtenus sont encourageants, les expériences se sont limitées pour le moment à des animaux. Nestlé tient même à calmer l’enthousiasme en rappelant que l’enzyme sur laquelle son Institut travaille a auparavant, de nombreuses fois, douché les espoirs de ceux qui espéraient un produit nutritionnel miraculeux fondée sur elle. Cependant les études des interactions entre le composant 13 et la fameuse enzyme sont inédites par l’ampleur des résultats.

Autre limite à signaler: même si cette boisson est à la hauteur des espérances, elle ne sera jamais capable de reproduire la totalité des bienfaits produits par une séance de sport. Par exemple, si un footing régulier accroît le diamètre de certains vaisseaux sanguins proches du cœur, prévenant ainsi la formation des caillots, des obstructions artérielles, et des infarctus, une boisson de ce type ne saurait avoir des effets mécaniques semblables. Avec plus d’évidence, le renforcement des muscles, et en particulier celui du cœur, ne pourrait être obtenu de manière chimique. De plus, l’activation de l’enzyme nécessite un investissement minimal capable de mettre en branle les processus bénéfiques, tel celui délivré par une séance de marche par exemple. Pour voir des améliorations, il faudra donc bouger, avec cet avantage que l’on pourra se ménager un peu plus.