L’étiquette nutritionnelle entre en vigueur progressivement jusqu’en 2016

By | décembre 15, 2014

L’étiquette nutritionnelle, qui va progressivement entrer en vigueur jusqu’en 2016, est loin de satisfaire tout le monde.

Ingrid Kragi, la représentante de l’ONG Foodwatch, regrette notamment qu’il ne soit pas précisé si les animaux ont été nourris aux OGM.

La responsable des Affaires réglementaires à l’Ania, l’association national desindustries alimentaires, estime quant à elle que la réglementation est intéressante car elle est « adaptée aux attentes et aux enjeux de l’industrie ».

Les consommateurs vont-ils bénéficier de cette évolution en matière d’étiquetage ? UFC-Que Choisir en doute fortement. L’association pointe du doigt la complexité des informations présentées par les fabricants.

Beaucoup réclamaient de l’information synthétisée par un système de couleurs (plus de 8 personnes sur 10 selon une enquête réalisée par l’Inserm), qui aurait permis d’aider les consommateurs à déterminer les produits les plus sains. Cette forme d’étiquetage auraient notamment faciliter le grand public à identifier rapidement les aliments trop riches. Certes, des valeurs supplémentaires vont être indiquées, à l’image des acide gras saturés et du sucre. Ce changement n’est néanmoins pas satisfaisant pour Ingrid Kragi, la nouvelle réglementation favorise selon elle uniquement la poursuite des « petites ruses légales bien planquées ».