Les Etats-Unis s’apprêtent à trouver un vaccin pour Ebola

By | novembre 28, 2014

Le virus Ebola sera bientôt en voie de disparition grâce au vaccin expérimental que les Etats-Unis sont en train de tester. Les premiers tests effectués en cliniques sont concluants.

La fièvre Ebola qui cumule déjà plus de 5000 décès et flirt avec les 6000 cas en ce moment en fonction du moment où vous lisez cet article, va donc enfin être contrée. Les premiers résultats positifs publiés mercredi dernier montrent que le vaccin est efficace ; de bonnes réponses immunitaires ont été mises en évidences. Cette proportion d’épidémie qui ne situe plus qu’en Afrique du Sud suscite beaucoup d’intérêt et d’attention pour tout le monde, et peut être encore plus précisément pour les scientifiques. En cherchant à endiguer Ebola, ces scientifiques cherchent également activement à trouver des méthodes, et
des solutions pour d’éventuelles grandes épidémies qui surviendraient dans le futur.

Le vaccin contre Ebola a été baptisé ChAd3 est développé en commun avec laboratoire Britannique, le GlaxoSmithKline (GSK) ce qui a permis de le tester sur 20 volontaires âgés de 18 à 50 ans. Avec ces premières avancées concluantes, les scientifiques accélèrent encore un peu plus les recherches, mais le vaccin n’en est pourtant qu’à la Phase 1 du développement, de sa validation. Personne ne sait quand il pourra être distribué. Des premiers essais cliniques de Phase 2 et Phase 3 sont envisagé en Afrique du Sud d’ici début 2015.

Les résultats de cette Phase 1 sont publiés dans la revue médicale New England Journal of Medicine ; on peut y lire que ce vaccin contient des éléments génétiques issus des deux souches principales. On peut également apprendre que les 20 volontaires ont produit des anticorps en moins de 4 semaines après avoir reçu le vaccin.

Le porte parole de la Maison Blanche a déclaré qu’il s’agit là d’une avancée importante pour lutter contre Ebola. Le président Barack Obama quand à lui s’est rendu auprès des chercheurs pour discuter des progrès et des autres fronts de recherches effectuées contre Ebola.