Des molécules anti-inflammatoires dans Le lait maternel

By | octobre 19, 2015

Une revue parue dans la revue Mucosal Immunology évoque de nouveaux bienfaits identifiés dans le lait maternel.

Ce sont des chercheurs d’un hôpital américain de l’état du Massachusetts qui ont récemment fait cette découverte. Ils ont constaté que ce produit était composé de molécules nommées SPMs (Specialized Pro-resolving mediators molecules), capables de stimuler le système immunitaire et qui contribuent à limiter les réactions inflammatoires. La quantité de ces SPMs dans le lait maternel est en fait la grande nouveauté découverte par les scientifiques exerçant à Boston, puisqu’ils avaient déjà identifié par le passé certaines de ces molécules.

Leurs pouvoirs sont significatifs puisque elles pourraient faciliter la cicatrisation des plaies et aider l’organisme à combattre les infections. C’est l’un des co-auteurs de cette étude, Charles Serhan, qui a livré toutes ces informations. Le lait infantile, qu’on appelle plus généralement lait artificiel ou lait maternisé, ne contient pas ces molécules selon les chercheurs. Par ailleurs, ces scientifiques ont observé que le lait des femmes souffrant de mastite (infection inflammatoire du tissu mammaire) n’était pas constitué de SPMs en aussi grande quantité que le lait maternel ordinaire.

Charles Serhan encourage les mères à allaiter leurs nourrissons car ces molécules ont des propriétés stimulantes pour le système immunitaire et parce qu’elles contribuent à réduire les infections. Ce n’est pas la première étude qui tend à démontrer tous les avantages du lait maternel pour la santé des bébés. Les nourrissons qui sont allaités profitent notamment d’anticorps maternels bénéfiques pour leur immunité. Ils sont par exemple protégés de pathologies comme les diarrhées.

L’OMS recommande l’allaitement maternel et estime qu’un million de vies seraient sauvées annuellement si chaque petite fille ou petit garçon était allaité exclusivement pendant au moins 6 mois et l’allaitement maintenu jusqu’à l’âge de 2 ans.