Cancer : le « droit à l’oubli » pourrait être reconnu prochainement

By | mars 16, 2015

Le site internet de la radio Europe 1 a annoncé que le droit à l’oubli pourrait être reconnu prochainement dans le cas des personnes ayant guéri d’un cancer. Il s’agirait d’une part d’un droit accordé aux anciens malades enfants, d’autre part de la possibilité d’effacer ce casier judiciaire médical pour les adultes guéris de certains cancers, comme ceux des testicules ou de la thyroïde.

Ces informations ne sont pas surprenantes, en effet le président François Hollande avait déjà évoqué l’idée du droit à l’oubli dans le cadre du 3ème plan cancer (2014-2019). Ce droit à l’oubli pourrait faciliter l'emprunt pour de nombreuses personnes, qui n’auraient plus à mentionner leur ancienne maladie auprès d’un établissement bancaire ou d’un organisme d’assurance. Des négociations avaient déjà été menées ces derniers mois entre les assureurs et le ministère de l’économie et des finances publiques, mais aucun accord n’avait été trouvé.

Par ailleurs, l’institut de sondage IPSOS a publié les résultats d’un baromètre, à l’occasion de la Semaine nationale de lutte contre le cancer. Plus de 8 personnes interrogées sur 10 déclarent qu’il est difficile d’obtenir un financement bancaire ou de contracter une assurance suite à un cancer. On apprend également que 56% des Français ne se sentent pas personnellement en danger vis à vis de cette terrible maladie. Enfin, plus de 9 interviewés sur 10 indiquent que le cancer est de mieux en mieux soigné en France.