1 salarié sur 5 touché par le burn-out

By | janvier 7, 2015

Le burn-out, le surmenage professionnel touche 1 personne sur 5 d’après la récente étude de l’institut Think. A l’heure où les français sont plutôt pessimistes sur une reprise économique, l’annonce de cette étude jette un froid. Les salariés seraient potentiellement 17% à être en situation de burn-out.

L’épuisement personnel pour cause professionnel est de plus en plus courant, et ne touche pas que les cadres. Les professions intermédiaires, aussi bien les hommes que les femmes sont sujettes à ces burn-out.

Ces chiffres préoccupants et détaillés viennent appuyer la volonté des députés de déclarer cette maladie comme professionnelle. Ce sont 53% des salariés âgés de 45 à 54 ans qui sont touchés, mais également 56% des cadres et professions intermédiaires. Pour l’instant seulement une dizaine de cas par an est déclaré comme maladie professionnelle. La Sécurité Sociale attend le rapport du groupe de travail composé d’experts et de médecins pour officialiser la maladie comme maladie professionnelle, malgré que l’incapacité de travail à hauteur de 25% soit déjà reconnue.

Rémunération stagnante, reprise économique qui se fait attendre, ambiance négative au sein des entreprises, conditions de travail moins agréable, pression toujours plus grande, etc. Tout cela entraine 83% de la population active à penser qu’elle sera un jour ou l’autre touché par le burn-out.
En cette période de galettes des rois, seul un salarié sur deux pourra partager un morceau de galette avec ses collègues et responsables hiérarchiques. Nul doute pour les experts et les 83% de la population active que si ces événements qui sortent du quotidien étaient fêtés, l’ambiance dans les services et l’entreprise serait meilleure.

A lire aussi : Les suicides augmentent avec la hausse du chômage