Uber veut recruter 50 000 personnes en 2015

By | janvier 19, 2015

La société de voitures de tourisme avec chauffeur Uber veut procéder à 50.000 embauches d’ici à la fin de cette année 2015. Cependant, Uber recrutera dans les villes qui accepteront signer un accord avec la société, une manière d’améliorer ses affaires dans certains pays européens.

La société Uber veut dynamiser le marché de l’emploi en créant 50.000 emplois avant la fin de 2015. L’Europe fait l’objet d’un fort taux de chômage et Uber mène ses activités dans un secteur qui recrute beaucoup à savoir le VTC (Voitures de Tourisme avec Chauffeur). Uber veut donc se mettre sur la liste des nombreuses sociétés de VTC qui comptent embaucher en cette année 2015. Si pour des sociétés de VTC telles que Snapcar ou Allocable le recrutement en 2015 entre peut-être dans une vision économique, pour Uber ce ne serait pas le cas.

En effet, la société fait l’objet d’interdiction et de boycott dans plusieurs pays de l’Europe surtout par rapport à son service de transport pour les particuliers UberPOP. Elle a ainsi décidé de recruter seulement dans les villes qui vont accepter passer un accord avec elle. Il s’agirait donc premièrement d’une stratégie pour améliorer son image dans plusieurs pays d’Europe.

Une interdiction dans certains pays européens

Le service UberPOP d’Uber est visé par les autorités de plusieurs pays. Il fait l’objet d’une interdiction dans certains pays comme l’Espagne et la France et est boycotté à Hambourg en Allemagne après une plainte des chauffeurs de taxi du pays. Dans ce dernier cas concernant l’Allemagne, le recours de la société auprès de la plus haute juridiction du pays contre le boycott a été rejeté aux dernières nouvelles. Pour ce qui concerne la France, les activités d’UberPOP ont continué dans le pays même après l’interdiction. La société compte certainement sur ce recrutement massif pour redynamiser ses activités dans ces pays.