Après deux semaines chaotiques, les bourses du monde à nouveau en hausse

By | février 20, 2018

Les deux dernières semaines n’ont pas été de tout repos dans les bourses du monde entier et notamment celle de Paris. Après un repli de 3% puis un repli de 5,3%, la bourse de Paris est parvenue à retrouver le chemin de la croissance, sans toutefois repasser dans le vert.

Vers une nouvelle crise économique ?

bourse paris

La semaine dernière a été particulièrement marquée par les chiffres de l’inflation aux États-Unis qui ont surpris plus d’un expert en étant bien supérieurs aux attentes.

Heureusement, les marchés se sont montrés plutôt résilients à cette hausse des taux. Cette résilience a surpris et rassuré les experts qui y voient une preuve supplémentaire de l’assainissement récent de l’économie mondiale.

Pourtant, il faut prendre soin de relativiser cette résilience et le récent rebond des marchés que l’on aimerait en faire directement découler. En effet, le rebond de ces derniers est sans doute davantage dû à la publication des excellents résultats des entreprises du CAC 40 (Airbus, +14% en une semaine, Publicis, +10%, Renault, +6,5%). Seulement deux entreprises ont enregistré de mauvais résultats cette semaine : Crédit Agricole avec -2,1% et Vivendi avec -2,4%.

Il semblerait que ces résultats extrêmement positifs aient largement contribué à la stabilisation des marchés et que la situation soit donc moins stable que l’on aimerait le croire.

Il en est d’ailleurs de même pour les autres valeurs. Les amateurs de trading en ligne pourront tenter leur chance grâce au Forex en direct et espérer profiter des variations importantes des taux de change liées à l’inflation pour faire fortune.

Vers un équilibre durable ?

Alors que la dernière crise économique a démarré il y a maintenant dix ans, il semble que nous soyons en pleine période d’incertitude. Les experts du monde entier avancent à pas prudent quand ils tentent de répondre aux interrogations de tous quant à la santé de l’économie.

Effectivement, alors que de nombreux indices boursiers sont au vert et que la plupart des très grandes entreprises de la planète se portent mieux qu’elles ne se sont jamais portées, ces résultats sont systématiquement à relativiser à la lumière d’une autre réalité économique : celle des pays et de leurs habitants.

En France par exemple, les entreprises du CAC 40 enregistrent des bénéfices records qui suffisent à stabiliser puis à inverser la chute des cours boursiers : une bonne nouvelle donc. Pourtant, la pauvreté n’a jamais aussi durement frappé un nombre aussi élevé de français tandis que les services publics admettent les uns après les autres leur incapacité à remplir leur mission avec des budgets toujours plus bas.

Dix ans après la crise économique qui a si durement frappé le monde entier, les choses semblent être rentrées dans l’ordre. Mais n’est-ce là que le calme avant la tempête ? Le marché et le système boursier trouveront-ils enfin un équilibre viable ou s’effondreront-ils à nouveau ? Pour le moment, personne n’ose répondre.