Spotify va limiter son catalogue pour ses membres « gratuits »

By | août 14, 2015

Spotify La plateforme suédoise de streaming musical projette en effet de limiter le nombre de morceaux proposés à ses internautes qui ne paient aucun abonnement.

Le concurrent direct de Deezer et d’Apple Music cherche en toute logique des solutions pour rester compétitif et essayer de convertir toujours plus de visiteurs à ses offres payantes. Elle a notamment imaginé limiter la durée d’accès des albums récents ou de présenter de manière gratuite qu’un ou deux morceaux de disques très attendus par le grand public.

La publicité ne génère pas suffisamment de revenus pour les plateformes de streaming musical. Les responsables de ces entreprises doivent par conséquent être ingénieuses et inciter ses visiteurs à devenir des membres payants, en leur offrant beaucoup plus de services ou en diminuant l’attractivité des contenus gratuits. Elles ont par exemple mis en avant une écoute plus qualitative (fichier Flac) et la possibilité de profiter des morceaux hors-connexion.

Le projet de Spotify devrait contenter les labels qui n’ont jamais été séduit par l’offre gratuite, trop peu rémunératrice. Si le nombre d’abonnés augmente significativement, les grands majors de l’industrie musicale pourraient à l’avenir renégocier les bénéfices et redistribuer plus d’argent aux artistes. Certains délaissent les sites comme Deezer et Spotify, comme Taylor Swift, qui n’est pas satisfaite du modèle économique et des gains qu’elle pourrait retirer de ces plateformes. Près de 11 millions de streamers en France pourraient être prochainement incités à payer une dizaine d’euros par mois pour consommer sans limite leur morceaux favoris sur la toile.