Manger sain et équilibré grâce au logo 5 couleurs

By | décembre 15, 2015

Le Haut Conseil de la Santé publique vient d’adopter le logo à 5 couleurs comme meilleur indicateur pour manger sain et équilibré.

En effet, ce logo présent sur les emballages des conserves alimentaires est censé indiquer au consommateur la teneur en graisse, en sel ou en sucre de l’aliment qu’il veut acheter. Il existe d’autres types de logos de ce genre, mais c’est celui qui est conçu avec les 5 couleurs qui a permis aux consommateurs de réaliser le meilleur panier alimentaire.

Rôle du logo à 5 couleurs

A ce jour, 1 personne sur 7 est atteinte d’obésité en France. Pour combattre l’avancée de cette maladie directement liée à la qualité de l’alimentation, le Ministère de la Santé publique et tous les organismes affiliés ont mis en place depuis de nombreuses années divers outils d’information et de sensibilisation des consommateurs.

La plupart d’entre eux savent déjà qu’il faut s’abstenir de manger « trop gras, trop salé, trop sucré ». Mais encore faudrait-il qu’ils puissent choisir convenablement leurs conserves alimentaires, et c’est à ce niveau qu’intervient le logo à 5 couleurs.

Cependant, le logo à 5 couleurs n’est pas l’unique indice utilisé par les sociétés agro-alimentaires. Certains industriels français se servent plutôt des GDA (repères nutritionnels journaliers) pour les informer. Aux Pays-Bas, les industries emploient la coche verte, et en Grande-Bretagne, c’est le système type « feu rouge » à 3 couleurs qui est opérationnel.

Points forts du logo à 5 couleurs

Pour accorder le titre de meilleur indicateur au logo à 5 couleurs (vert/jaune/orange/rose/rouge), le professeur Serge Hercberg et d’autres spécialistes de la nutrition ont réalisé une étude comparative en 2014. Cette étude a été conduite auprès d’un groupe de 12 000 personnes divisées en 4 lots. Durant une semaine, les membres des 3 premiers lots devaient constituer leurs paniers alimentaires en fonction du logo à 5 couleurs, de la coche verte, du système type feu rouge ou des GDA. Le 4e lot n’avait droit à aucun indicateur et servait de lot témoin.

Au terme de l’étude, les scientifiques se sont rendu compte que c’est le logo à 5 couleurs qui permettait d’obtenir les meilleurs résultats dans la composition du panier alimentaire. Les consommateurs qui faisaient confiance à ce logo achetaient des aliments moins salés et moins gras que ceux qui n’avaient aucun repère nutritionnel. Concrètement, cela représente une baisse de consommation de graisse ou d’acides gras de 4%, ce qui, comme le souligne Pauline Ducrot, est un net progrès en « termes de santé publique, notamment en matière de maladies cardiovasculaires ».

Le logo à 5 couleurs est à cette heure plébiscité par les industriels et les spécialistes de la nutrition et de la santé publique. Mais avant que son utilisation ne soit officielle, il faut qu’il soit adopté officiellement par décret dans le cadre de la loi de la Santé.