Grippe : tous les enfants devraient être vaccinés afin de limiter l’épidémie

By | octobre 13, 2015

Une étude américaine publiée en début de semaine dans la revue BMC Medecine révèle que tous les enfants devraient être vaccinés afin de limiter l’épidémie de grippe.

Les scientifiques qui se sont penchés sur le sujet ont élaboré plusieurs scénarios distincts pour parvenir à cette conclusion. Ils ont notamment réalisé des estimations du nombre de personnes contaminées (adultes et mineurs confondus) dans le cas où les hommes et les femmes de plus de 50 ans étaient vaccinés et lorsque la vaccination était étendue à toute la population. Ils se sont basés sur les données de surveillance de la grippe publiées en 1995 et 2009 pour mettre en oeuvre leurs modélisations.

Les enfants ont tendance à se transmettre plus facilement ce type de maladie, notamment à l’école entre eux ainsi qu’avec leurs professeurs. Ils ont observé les plus grands bénéfices en termes de santé publique dans le scénario où tous les enfants sont vaccinés. En effet, la propagation de la maladie infectieuse est amoindrie et le nombre d’hospitalisations et de morts liés à la grippe est moins élevé.

Les réactions ne se sont pas faites attendre suite à la publication de cette étude. Le Comité sur la vaccination et l’immunisation (CVI) au Royaume-Uni conseille d’immuniser les enfants, qui ont le plus de chance de transmettre le virus. Les professionnels de santé ont quant à eux fait part de leur réserve quant aux conclusions des chercheurs américains, car la grippe saisonnière mute rapidement et que les recommandations du CVI ne porteraient pas forcément leurs fruits.

Pour rappel en France, la vaccination est recommandée aux personnes fragiles, notamment les personnes âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques, mais aucune politique n’est mise en oeuvre pour protéger en priorité les enfants.