Apnée du sommeil : dépistage et traitement

By | octobre 24, 2014

L’apnée du sommeil est un trouble du sommeil qui se caractérise par l’arrêt de la respiration sur une période relativement courte.

Cette maladie respiratoire encore appelée Syndrome des Apnées du sommeil (SAS) à des effets nocifs sur la santé car elle perturbe le sommeil et altère la qualité du sommeil. L’origine de cette maladie remonte aux années 1960. Elle affecte surtout les personnes adultes.

Les causes du SAS

Les causes de l’apnée du sommeil sont nombreuses. Pour cela elles sont classées en deux catégories : les causes obstructives et les causes neurologiques. L’apnée relève d’une cause obstructive lorsque l’organisme fait des efforts de respiration afin de lutter contre le blocage des voies aériennes supérieures que sont la bouche, le nez, le pharynx et le larynx. Le blocage peut être dû à la partie molle du palais, à la langue, aux tissus adipeux ou à la congestion du nez. Il s’agit dans ce cas du syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). La cause neurologique de l’apnée est remarquée lorsqu’il y a une anomalie dans le contrôle de la respiration. Cette cause est nommée Syndrome d’apnées Centrales du Sommeil (SACS). Certaines positions couchées sont également à l’origine des apnées. Aussi l’apnée du sommeil peut subvenir suite à la consommation de l’alcool ou à la prise de somnifères. Les causes du SAS sont également ressenties chez les personnes qui souffrent d’excès de poids, d’asthme, du diabète, d’hypertension artérielle ou d’hypothyroïdie. Les personnes qui ont des fausses nasales petites, les mâchoires trop étroites ou des palais trop creux ou trop plats sont aussi victime de l’apnée du sommeil.

Les symptômes du SAS

L’apnée du sommeil se manifeste par un sommeil de mauvaise qualité, les céphalées matinales, les sueurs nocturnes, les réveils en sursaut, le ronflement et l’interruption de la respiration au cours du sommeil, les pertes de mémoire, la trouble du dormeur ainsi que la fatigue excessive.

Traitement de l’apnée du sommeil

Il existe différentes méthodes cliniques employées dans le traitement du syndrome de l’apnée du sommeil. Parmi ces méthodes l’on distingue la ventilation nocturne en pression positive continue. C’est une petite machine sous forme de masque placée sur le nez du dormeur. Elle permet de maintenir les voies respiratoires ouvertes tout au long de la nuit et à tous les stades du cycle respiratoire.

L’utilisation des orthèses d’avancée mandibulaire est aussi efficace pour lutter contre l’apnée du sommeil. Il est conseillé aux personnes qui souffrent de cette maladie de changer d’habitude en perdant un peu de poids. La consommation de l’alcool, le tabac et la prise de sédatifs ou de calmants sont à proscrire. Le patient doit se coucher à chaque fois sur le côté afin d’éviter le ronflement. Une consultation médicale s’avère nécessaire en cas de doute.