Mexique : Premier vaccin contre la dengue lancé par Sanofi

By | décembre 14, 2015

Après plusieurs années de travail, le projet de travail du laboratoire Sanofi vient de porter ses fruits. En effet, depuis le mercredi 9 décembre, le géant pharmaceutique a reçu l’autorisation de commercialiser le Dangvaxia, son premier vaccin contre la Dengue.

Une journée historique pour l’épidémiologie mondiale

Avec des symptômes similaires à ceux de la grippe, la dengue est une maladie virale transmise par les moustiques qu’on retrouve plus en Amérique latine et en Asie.

Cette fièvre, jusque-là impossible à prévenir, touche environ 50 millions de personnes par année selon les données de l’Organisation mondiale de la Santé. Quant à la dengue hémorragique, sa forme la plus sévère, elle laisse derrière elle plus de 22 000 victimes par an. Ainsi, afin d’en faire une affection évitable par vaccination, le laboratoire Sanofi a consacré ses dernières vingt années à la mise au point d’un vaccin.

Après de nombreux essais cliniques du Dangvaxia, le premier vaccin contre la dengue a enfin reçu l’approbation d’utilisation par les autorités mexicaines. Cette solution, bien qu’inefficace sur les enfants de moins de 9 ans, vient répondre à l’ambition de l’OMS.

En effet, l’objectif 2020 de l’organisation est de réduire de 25 % la morbidité de cette maladie et de moitié le nombre de morts qui en résulte. Ainsi, depuis le mercredi 9 décembre, Sanofi Pasteur, la division vaccin du laboratoire, pourra dans l’immédiat distribuer près de 100 millions de doses au Mexique.

Un vaccin à 93 % efficace sur la forme grave de la dengue

Les frais de recherche pour l’élaboration du premier vaccin contre la dengue s’évaluent à peu près à 1,5 milliard d’euros. Ce dernier, nommé le Dangvaxia, permet à protection variable d’être immunisé contre les quatre souches du virus, réduisant ainsi de 80 % le risque d’hospitalisation. De même, utilisé sur des patients de 9 ans au moins et sur des cas de dengue hémorragique, il enregistre un succès de 66 % et 93 % respectivement.

Ainsi, le groupe pharmaceutique français espère traiter 2 milliards de personnes en obtenant l’autorisation dans 20 pays différents. De même, son objectif pour 2017 est de livrer chaque année au Mexique environ 100 millions de doses pour vacciner 33 millions de personnes.

Par ailleurs, même si le prix de vente n’est pas encore connu, la commercialisation du Dangvaxia pourrait rapporter plus d’un milliard d’euros de revenu à Sanofi. Ceci pourrait constituer une bonne nouvelle pour le groupe pharmaceutique qui depuis quelques mois connait des contre-performances sur sa division diabète du groupe. De même, étant le premier dans le monde à exploiter un vaccin contre la dengue, le laboratoire prend de l’avance sur certains de ses concurrents.