Pornhub, le célèbre site de pornographies inaccessible en Russie

By | septembre 14, 2015

Au total, onze sites offrant des services de charme viennent d’être bloqués par Roskomnadzor, le régulateur internet russe. Selon le tribunal régional, ils iraient à l’encontre de plusieurs lois nationales ainsi que celles établies dans le domaine de commercialisation du X.

L’accès aux vidéos pornographes sur onze sites impossible

Dans le but de réguler la distribution des produits destinés aux adultes, le gouvernement de la Russie a dû faire voter et appliquer plusieurs lois. Selon l’une d’elles, il est interdit de créer des contenus illégaux, d’en commercialiser ou même d’en faire de la publicité. De même, pour protéger les enfants, les scènes proposées au public ne devaient jamais être jouées par des moins de 18 ans. Ainsi, tous les services en ligne nationaux ou même étrangers ne respectant pas l’une des réglementations établies se voyaient simplement rejetés.

Tel fut donc le cas de onze sites internet de vidéos pour adultes parmi lesquelles se retrouve le plus connu Pornhub. La sentence fut confirmée par le communiqué de presse du service fédéral en charge de la surveillance d’Internet et des médias traditionnels. En effet, cette décision, valable pendant une durée illimitée, fut ordonnée par le tribunal de district de Krasnodar. Il a fait inscrire les plateformes dans le registre des offres de sexes proscrites en Russie et qui doivent être bloquées par les FAI. Apparemment, le verdict fut aussitôt appliqué puisque depuis le mardi 8 septembre 2015, l’accès à la page d’accueil de Pornhub est impossible par aux internautes russes.

La protection du droit des enfants tient à cœur au gouvernement de Poutine

Bien que la liste détaillée ne soit pas encore connue, les charges portées à leur endroit sont claires. Le ministère de la communication les accuse d’avoir violé les législations concernant la pornographie infantile. Non pas que les vidéos X aient été autorisées aux mineurs, mais parce que certaines des scènes publiées révèleraient leur participation. Ceci porterait donc atteinte aux droits de protection de l’enfance. Ils étaient également accusés d’offrir illégalement leurs services.

Très à cheval sur ses réglementations, le gouvernement de Poutine n’en est pas à sa première sanction. En effet, tous les articles jugés illégaux, nuisibles et dangereux sont refusés d’accès à la population. Il eut ainsi à prohiber d’autres plateformes, dont Reddit, GitHub ou encore Wikipédia, pour sa page sur le cannabis. Il faut rappeler que faisant partie des sites les plus consultés, Pornhub n’a jamais été banni d’un pays ni reçu d’avertissements.