Un homme tétraplégique actionne un bras artificiel par la pensée

By | mai 22, 2015

Un américain est parvenu pour la première fois à actionner un bras artificiel. Il s’agit d’Erik Sorto, un homme tétraplégique qui s’entraîne depuis déjà deux ans à utiliser son membre robotique, à en croire les propos parus il y a quelques jours dans la revue Science.

Des scientifiques lui ont implanté une prothèse neuronale en 2013, précisément dans une zone du cerveau où les intentions s’élaborent, qui s’appelle le cortex pariétal supérieur. Le trentenaire s’est ainsi exercé à de multiples reprises à faire bouger le bras par la seule force de la pensée. La réussite de ce projet a évidemment suscité l’enthousiasme des chercheurs comme du cobaye, qui a raconté « avoir eu comme une sensation de sortir de [son corps]  » et ressenti l’envie de « serrer la main de tout le monde ». La nouvelle est un signe d’espoir sans précédent pour les personnes qui sont paralysées, celles qui ont eu des membres amputés, et bien entendu cet américain qui est tétraplégique depuis 10 ans à la suite d’une blessure de la colonne vertébrale.

Les scientifiques avaient déjà travaillé sur diverses techniques pour actionner un bras robotique par la pensée, elles concernaient des expérimentations liées au cortex moteur primaire, la région du cerveau chargé de coordonner les contractions des muscles indispensables pour accomplir un mouvement.
Cependant, les chercheurs qui s’étaient penchés sur ces techniques avaient seulement réussi à produire des mouvements saccadés. Les personnes qui se sont consacrées à ce projet ont déclaré être parvenues à décoder les intentions de la personne tétraplégique en lui demandant d’imaginer l’ensemble du mouvement.

Les entraînements réalisés par Erik Sorto à l’Hôpital Keck de Los Angeles lui ont notamment permis de se saisir d’un verre et de boire, mais aussi d’accomplir des successions de mouvements plus complexes afin de jouer à « pierre-feuile-ciseaux ».

Vidéo :