Anonymous promet une réaction massive contre la Daech

anonymous
A_UNIVERS_TELEPHONIE_468x60.gif

Face aux attaques sans précédent qui ont eu lieu en France le vendredi 13 novembre 2015, Anonymous s’est prononcé. Ces hackers qui font trembler l’Internet mondial ont déclaré la guerre aux responsables.

Anonymous se lance dans la guerre contre le terrorisme

Au lendemain des attentats terroristes qui ont touché le centre de Paris et Saint-Denis, les soutiens ne cessent de pleuvoir. C’est d’ailleurs le cas d’Anonymous, qui dans une vidéo publiée le samedi 14 novembre 2015 présentait ses condoléances aux familles éplorées et au peuple français. Le groupe d’hackers en a également profité pour promettre, sur YouTube et sur les réseaux sociaux, trouver et faire punir les responsables de ces actes atroces. Les djihadistes de l’Etat islamique devront alors s’attendre à la plus grande opération jamais encore réalisée dans la lutte contre le terrorisme.

En effet, dans la vidéo, le messager au masque de Guy Fawkes déclarait qu’il y aurait une riposte majeure et sans répit de la part des Anonymous du monde entier. De même le collectif le plus légion, qui ne pardonne pas et n’oublie pas, s’engageait à une traque sans merci et à de nombreuses cyberattaques contre la Daech. Le message finit sur une note de solidarité soulignant que la France, plus forte que jamais, se relèvera de ce coup dur. Il faut rappeler que pour les attentats de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015, Anonymous est celui qui avait fourni la liste permettant ainsi l’arrestation des suspects. Leur intervention donnerait donc un coup de pouce aux enquêtes déjà en cours.

Voici la vidéo des Anonymous :

Un vendredi gravé pour toujours dans l’histoire de la France

Le 13 novembre dernier, la France a connu le plus grand attentat meurtrier de son histoire. Face à cet acte de barbarie, de nombreuses personnalités, dont des chefs d’État des pays voisins et le président François Hollande se sont prononcés. Il a été également décrété un état d’urgence sur tout le territoire français, le rétablissement des contrôles aux frontières et trois jours de deuil national.

Le bilan qui ressort de ce vendredi noir ne cesse de s’alourdir chaque jour, un peu plus. En effet, il a été enregistré près de 129 victimes et 352 blessés portés dans les hôpitaux, dont 42, dans un état critique. Les zones touchées étaient le Bataclan, le stade de France, les rues de la Fontaine-au-Roi, Bichat, de Charonne et le boulevard Voltaire. Quelques heures après, ces attaques furent, dans un communiqué, revendiquées par le groupe État islamique. Plus connu sous le nom de la Daech, ce dernier réclame le retrait des troupes françaises de la Syrie et l’arrêt de leur intervention contre le terrorisme dans le monde entier.

A_UNIVERS_INFORMATIQUE_300x250.gif
Pin It

Les commentaires sont fermés