Le parcours syndicaliste et l’engagement politique de Jean-Marie Sander

jean marie sander
A_UNIVERS_TELEPHONIE_468x60.gif

Ceux qui ont récemment entendu parler de Jean-Marie Sander concernant son précédent poste au Crédit Agricole se demandent probablement quelle fut la carrière de cet homme, de manière à comprendre quel est le parcours qui lui a permis d’en arriver au Crédit Agricole SA, à la présidence.

Il a en effet occupé ce poste de 2010 à 2014 mais a eu l’occasion au préalable de passer par d’autres chemins, pas toujours en rapport direct avec cette arrivée particulière, à 64 ans.

Il a débuté sa carrière en 1970, de manière logique, en pleine Alsace, dans la commune de son enfance, Ohlungen.

Ses premiers pas dans le monde agricole

Les parents de Jean-Marie Sander ont en effet possédé une ferme au sein de cette petite ville, et ceux-ci ont donc eu l’opportunité de lui laisser cette propriété ainsi que son exploitation pour qu’il prenne le flambeau.

C’est en 1970 donc qu’il débute dans l’affaire familiale, en cultivant en particulier le houblon et d’autres cultures végétales.

Ces premiers pas en tant qu’exploitant agricole l’ont mené vers l’action syndicale auprès des Jeunes Agriculteurs, ou JA, de manière à s’y engager, il prendra la présidence des JA du Bas-Rhin rapidement, en 1972. C’est probablement cet engagement qui l’a mené également à la politique par la suite.

Une vie politique locale puis nationale

Jean-Marie Sander va ensuite de ce fait, s’engager au niveau politique également, tout d’abord au sein de la mairie d’Ohlungen, dont il devient conseiller municipal et adjoint au maire en 1983.

C’est 12 ans plus tard, en 1995, qu’il est élu maire de la commune. La même année, il prend la place de suppléant du député RPR de la circonscription Bernard Schreiner.

Enfin, il rejoint la présidence du Conseil économique et social d’Alsace à partir de 1998, une fonction qu’il va occuper jusqu’en 2007.

A_UNIVERS_INFORMATIQUE_300x250.gif
Pin It

Les commentaires sont fermés