Un hackeur affirme posséder des données du FBI et du DHS

fbi
A_UNIVERS_TELEPHONIE_468x60.gif

Le site web expert dans les nouvelles technologies, Motherboard a raconté qu’un hackeur avait réussi à télécharger des données potentiellement sensibles appartenant à des services de sécurité américains. Cette personne aurait mis la main sur une première liste contenant les coordonnées de 9 000 employés supposés du Département de la sécurité intérieure (DHS), ainsi que 20 000 hommes et femmes exerçant au sein du Bureau fédéral d’enquêtes, le fameux FBI. En outre, ce hackeur serait parvenu à rapatrier sur son ordinateur plus de 200 Go de données issus des serveurs du ministère de la justice.

Un fichier a été partagé sur internet en début de semaine, et il contenait effectivement quelques noms qui correspondaient à des employés du Département de la sécurité intérieure. Les journalistes du quotidien britannique The Guardian ont néanmoins enquêté et ont précisé que plusieurs informations qui apparaissent sur ce fichier peuvent être jugées comme obsolètes. Il s’agit par exemple d’anciens intitulés de postes et de coordonnées relatives à des anciens employés du DHS.

Un porte-parole de ce département a tenu à rassurer l’opinion et les employés en indiquant qu’il n’y avait “aucune indication pour le moment d’une fuite d’informations sensibles ou personnelles”. Il a également ajouté que les autorités “prenaient ces informations très au sérieux”.

La publication de la liste sur le réseau social Twitter est accompagnée d’un message faisant référence à la Palestine. Un compte partageant les informations a expliqué qu’il s’agissait d’une action dénonçant la politique mise en oeuvre par Israel et le soutien du gouvernement américain. Mais ce compte met également en avant des références plus humoristiques que revendicatives.

A_UNIVERS_INFORMATIQUE_300x250.gif
Pin It

Les commentaires sont fermés